RMC

L'imam Hassan Iquioussen introuvable, alors qu'il doit être expulsé vers le Maroc

Le Conseil d'Etat a donné son feu vert, mardi 30 août 2022, à l'expulsion de l'imam Hassan Iquioussen. Il estime que ses propos antisémites et hostiles aux femmes constituent bien "des actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination ou à la haine". La police est venue à son domicile pour l'interpeller, mais l'imam n'y était pas.

Le Conseil d'Etat a, mardi 30 août 2022, balayé les réserves du tribunal administratif de Paris pour confirmer l'expulsion de l'imam Hassan Iquioussen.

La plus haute juridiction administrative de l'état a estimé que son "discours antisémite", "réitéré (...) après ses excuses de 2004", et son "discours systématique sur l'infériorité de la femme", dans "des vidéos toujours disponibles sur internet dont les dernières ont été réalisées en 2021", constituaient bien "des actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination ou à la haine".

À la suite de cette décision, une perquisition a eu lieu à son domicile près de Valenciennes (Nord). Objectif: l'interpeller pour le placer en centre de rétention afin de l'expulser vers le Maroc. Sauf que, l'homme ne s'y trouvait pas. D'après une source proche de l'enquête, il pourrait se trouver en Belgique. L'homme a été inscrit au fichier des personnes recherchées.

"Pression de l'exécutif sur le judiciaire"

L'avocate de l'imam, Me Lucie Simon, a réagi sur twitter en estimant que cette décision symbolisait "un État de droit affaibli" et a déploré "un contexte alarmant de pression de l'exécutif sur le judiciaire".

"Le combat judiciaire continue, le tribunal administratif de Paris sera amené à se pencher sur le fond du dossier prochainement et Hassan Iquioussen étudie la possibilité de saisir de nouveau la CEDH", ajoute-t-elle.

Hassan Iquioussen, âgé de 58 ans, est né en France à Denain (Nord) d’un père mineur arrivé du Maroc dans les années 30. À 18 ans, il n’avait pas demandé la nationalité française. Marié, il est père de 5 garçons et a 15 petits enfants. Devenu prédicateur, proche des Frères musulmans et de Tariq Ramadan, il est très actif sur les réseaux sociaux.

La rédaction avec AFP