RMC

Le parquet de Paris ouvre une enquête sur les coupures de fibre optique

Des câbles de fibre optique sectionnés

Des câbles de fibre optique sectionnés - Free

Le parquet de Paris a annoncé à RMC avoir ouvert une enquête sur les ruptures constatées de fibre optique.

La section cyber du parquet de Paris annonce à RMC avoir ouvert une enquête, ce mercredi, après les actes de malveillance sur le réseau internet avec des "tuyaux sectionnés" provoquant des coupures internet dans certaines grandes villes françaises, dont Grenoble, Besançon, Reims et Strasbourg.

L'enquête est ouverte pour des chefs de "détérioration de bien de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, entrave à un système de traitement automatisé de données et association de malfaiteurs".

Les investigations, a précisé cette source, ont été confiées à la DGSI, le renseignement intérieur, et à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

9.156 pannes ces dernières 24 heures

Sur Twitter, le secrétaire d'État au numérique Cédric O a confirmé des "coupures de câbles ont été confirmées en Ile-de-France impactant le réseau fixe et mobile."

"Ce genre d'incident de cette ampleur, ça n'arrive jamais et on ne sait pas qui c'est, pour l'instant", a expliqué une source proche du dossier à l'Agence France-Presse. Des dispositifs de surveillance ont été mis en place pour éviter que cela n'arrive ailleurs.

Le site Zone ADSL a recensé 9.156 pannes sur l'internet fixe en France ces dernières 24 heures, perturbant majoritairement les clients de l'opérateur Free qui évoque des des "attaques" nocturnes" et dans une moindre mesure de SFR (propriété de Altice France, comme RMC), qui a confirmé "plusieurs coupures de fibre".

Ambre Lepoivre avec Maxime Martinez