RMC

Masques, gels, fausses cagnottes... Le palmarès des arnaques autour du Covid-19

Covid-19: faut-il s'inquiéter du nouveau "variant Henri-Mondor" découverte en France?

Covid-19: faut-il s'inquiéter du nouveau "variant Henri-Mondor" découverte en France? - AFP

La répression des fraudes a rendu son bilan annuel avec évidemment beaucoup d'arnaques liées à la pandémie en 2020.

Produits miracles, masques non conformes, fausses cagnottes… Le Covid a donné du fil à retordre à la direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF), qui vient de publier son bilan d’activité 2020.

En effet, la pandémie semble avoir donné idées aux fraudeurs. Au total sur la plateforme SignalConso, site de la répression des fraudes qui permet de signaler les arnaques dont on a été victime, un signalement de fraude sur six était lié au Covid l'année dernière.

1.000 sites internet d'arnaques ont été traités en 2020

Sans surprise, le produit phare de la pandémie, le masque, a été la grande victime des fraudes en 2020. Outre sa vente à prix parfois abusifs, la répression des fraudes recense de nombreux masques qui ne protègent rien. A l'image de certains masques antipollution vendus comme des FFP2.

Les gels hydroalcoolique sont également dans le viseur: 38% des gels contrôlés n'ont pas suffisamment d'alcool, et sont donc inefficaces contre le covid-19.

Faux vaccins, faux kits de dépistages, purificateur d'air qui ne filtre rien... La liste des fraudes est longues et touche autant les professionnels que les particuliers.

Au total, plus de 1.000 sites internet d'arnaques ont été traités en 2020 par la répression des fraudes. Les dossiers les plus graves ont été transmis à la justice. Les fraudeurs risquent jusqu'à 2 ans de prison et 300.000€ d'amende, et jusqu'à 1.500.000€ si il s'agit d'une entreprise.

Maxime Levy (avec J.A.)