RMC

Meurtre d'Alexia: Jonathann Daval condamné à verser 165.000 euros de dommages-intérêts aux proches de la victime

La cour d'Assises de Vesoul a rendu ce mardi sa décision concernant les demandes d'indemnisation des parties civiles qui réclamaient en tout 800.000 euros.

Ce sera moins. Ce mardi, la cour d’Assises de Vesoul, en Haute-Saône, a rendu sa décision sur l’indemnisation des proches d’Alexia Daval: Jonathann Daval est condamné à verser 165.000 euros de dommages-intérêts aux proches de la victime.

Jean-Pierre et Isabelle Fouillot, les parents d'Alexia, toucheront près de 130.000 euros. La soeur de la victime, Stéphanie Gay, son époux et leur fils, seront également indemnisés, de même que le parrain d'Alexia. En revanche, les autres parents de la victime ont été déboutés de leurs demandes. 

C'est loin des quelques 800.000 euros réclamés dans un premier temps. Lors de l'audience sur les intérêts civils, le 22 février, ces proches avaient réclamé cette somme, jugée "disproportionnée" par les avocats de Jonathann Daval.

Ainsi, le père et la mère d’Alexia réclamaient à Jonathann Daval leur ancien beau-fils, 150.000 euros chacun au titre du préjudice moral et 60.000 euros pour préjudices professionnels. La sœur et le beau-frère d’Alexia demandaient, eux, 100.000 euros chacun. Au total, la somme de l'ensemble de la quinzaine de parties civiles de cette affaire atteignait plus de 800.000 euros.

Sur RMC, ce mardi matin, Jean-Hubert Portejoie, l'avocat d'Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents d'Alexia Daval et de la sœur et du beau-frère de la victime, Stéphanie et Grégory Gay, expliquait ces sommes: 

"Il est réclamé le préjudice moral d’affection, le préjudice financier subi, les frais de sépulture", précise l'avocat. Mais il y a également des demandes liées au préjudice professionnel, alors que les parents d'Alexia Daval avaient été contraints de vendre leur bar-tabac prématurément".

Reste une question: qui va payer? Jonathann Daval, s'il est bien solvable, possédant 50% de la maison qu'il habitait avec sa femme Alexia, n'avait "assurément pas" les moyens de payer les 800.000 euros réclamés. Les plaignants devront donc se tourner vers la Civi, la Commission d'indemnisation des victimes d'infractions. C'est donc l'argent public qui devra verser ce que Jonathann Daval ne peut. 

Jonathann Daval, informaticien de 36 ans, a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle le 21 novembre dernier pour avoir tué sa femme. Il avait joué au veuf éploré durant trois mois avant de passer aux aveux. Alexia avait été tuée lors d’une dispute dans la nuit du 27 au 28 octobre. Son corps avait été retrouvé brûlé dans un bois de la région.

>> A LIRE AUSSI - Jonathann Daval capable de "réactions impulsives et non maîtrisées" selon un expert psychologue

La rédaction de RMC avec AFP