RMC

Népal: le tueur en série Charles Sobhraj va être expulsé vers la France

La Cour suprême népalaise a ordonné l'expulsion de Charles Sobhraj, tueur en série français, ce mercredi. Il aurait tué une vingtaine de personnes, des touristes, en Thaïlande et au Népal.

Charles Sobhraj, un tueur en série français emprisonné au Népal depuis près de 20 ans, va être transféré en France. C’est la cour suprême népalaise qui vient d'ordonner ce retour. Sa vie ressemble à un roman, et d'ailleurs, elle a fait l’objet de plusieurs romans, de films et d‘une série Netflix fascinante.

Charles Sobhraj est né à Saïgon en 1994 d’une mère vietnamienne, qui s’est ensuite mariée à un officier français qui a adopté le jeune garçon. En France, il tourne mal à l'adolescence. Il fait des cambriolages qui lui valent un premier séjour en prison.

Une fois libéré, il passe à la vitesse supérieure. Charmeur, beau gosse, intelligent, il s'intègre à la bourgeoisie rebelle soixante-huitarde. Il vit chez un riche héritier, puis se marie avec une jeune fille de bonne famille. Mais il arnaque tous ces gens-là, reprend les cambriolages et amasse déjà une belle somme d’argent.

Au début des années 70, il prend la fuite et emprunte la route des hippies, vers Katmandou et Bangkok. Et son parcours, avec sa femme, sera meurtrier. On lui attribue une vingtaine de meurtres entre la Thaïlande et le Népal. Toutes ses victimes sont des touristes qu’il a arnaquées et dépouillées avant de les faire disparaître en les empoisonnant.

Incarcéré à de multiples reprises

Finalement, il aura passé presque toute sa vie en prison. Il est arrêté en Inde en 1976, et il s'évade. Il est ensuite arrêté en Afghanistan et il s'évade une nouvelle fois avec le même scénario, en se faisant passer pour malade. Il est arrêté en Grèce et il demande à son demi-frère de lui rendre visite et de prendre sa place. Il s'échappe ainsi et peu importe si le pauvre demi-frère fera de longues années de prison.

Mais finalement, il est repris en Inde et cette fois, il va passer 21 ans derrière les barreaux. Il est libéré à la fin des années 90, rentre à Paris, et flambe en vendant ses interviews et l’histoire de sa vie.

Mais bêtement, il retourne au Népal alors qu’il est encore recherché pour plusieurs meurtres. Il est arrêté et condamné à perpétuité. Finalement, mercredi, la Cour suprême a décidé de sa libération pour raison de santé, il a 78 ans. Le tribunal a ordonné son expulsion vers la France dans les 15 jours.

Nicolas Poincaré