RMC

Nice: dénonçant une "attaque terroriste islamiste", Emmanuel Macron annonce le renforcement de la force Sentinelle pour protéger lieux de culte et écoles

RMC
Les forces de l'opération Sentinelle seront renforcées de prochainement par le déploiement de 4.000 militaires de plus (de 3.000 à 7.000) pour protéger les lieux de culte et les écoles.

La France de nouveau touchée durement par le terrorisme. Une attaque au couteau à Nice a fait trois morts dans la basilique Saint-Paul ce jeudi matin. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé devant l'Assemblée nationale ce jeudi que le plan vigipirate était porté au niveau "urgence attentat", son plus haut niveau, activé pour assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens.

Le président de la République s'est rendu immédiatement sur les lieux de l'attentat d'où il a annoncé que les forces de sécurité du pays allaient également être renforcées après ce qu'il a qualifié d'"attaque terroriste islamiste".

La mission Sentinelle qui protège le territoire passera de 3.000 à 7.000 militaires en vue de protéger les lieux de culte, notamment à l'approche de la Toussaint, et également les écoles alors que la rentrée des classes se profile dès lundi malgré le confinement annoncé mercredi soir.

Le président de la République appelle à l'unité et adresse son soutien aux catholiques

"Je veux ici dire, d'abord et avant tout, le soutien de la nation tout entière aux catholiques de France et d'ailleurs", a déclaré Emmanuel Macron à Nice, devant l'église dans laquelle une attaque au couteau a fait trois morts dans la matinée.

"Après l'assassinat du père Hamel à l'été 2016, c'est une nouvelle fois les catholiques qui sont attaqués dans notre pays, menacés", a ajouté le chef de l'Etat, en affirmant que "la nation tout entière se tient à leurs côtés et se tiendra pour que la religion puisse continuer de s'exercer librement dans notre pays".

"Nous ne cèderons rien" sur les valeurs françaises, a-t-il ajouté.

J.A. avec AFP