RMC

Patrick Balkany de nouveau devant la justice pour "corruption"

L'ancien maire de Levallois est de retour devant la justice. Déjà condamné pour "fraude fiscale", il est cette fois jugé pour "blanchiment de fraude fiscale" et "corruption".

Un procès en son absence. Incarcéré après sa condamnation à quatre ans d’emprisonnement et 10 ans d’inégibilité, le maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Patrick Balkany qui a fait appel de cette décision, a refusé selon BFMTV, de se rendre au tribunal où il doit être jugé ce vendredi, cette fois pour "blanchiment de fraude fiscale" et "corruption". Sur le banc des accusés, sa femme Isabelle, également condamnée pour fraude fiscale, et son fils Alexandre, sont poursuivis pour "blanchiment de fraude fiscale".

Au cœur de ce second volet : le riad de Marrakech. Pour l'accusation il a été offert à Patrick Balkany par le milliardaire saoudien Mohamed Al Jaber, en échange d'un juteux projet immobilier à Levallois, qui n'a finalement jamais vu le jour. Un "pacte de corruption" pour le parquet national financier, qui a requis 7 ans de prison contre l'élu.

Une demande de remise en liberté examinée mardi

Si 7 ans étaient prononcés contre lui, en plus des 4 dont il a écopé dans le premier volet, les magistrats pourraient décider ultérieurement, une fois la condamnation définitive, de réduire sa peine. Car le cumul de ces deux condamnations, soit 11 ans de prison, serait impossible, car plus élevé que la peine encourue, c'est à dire, 10 ans d'emprisonnement.

Une demande de remise en liberté pour le premier volet doit être examinée mardi prochain. Si Patrick Balkany était de nouveau condamné à de la prison, il devra déposer une seconde demande.

Vendredi matin, celui qui reste maire de Levallois-Perret

Gwladys Laffitte (avec G.D.)