RMC

Pourquoi le meeting d'Emmanuel Macron à Lyon "est un tournant majeur de la campagne"

Emmanuel Macron lors d'un meeting à Lille, le 14 janvier 2017.

Emmanuel Macron lors d'un meeting à Lille, le 14 janvier 2017. - Denis Charlet - AFP

Comme partout où il est passé, Emmanuel Macron va une nouvelle fois faire le plein, ce samedi au Palais des sports de Lyon, à l'occasion d'un meeting où il devrait faire "des propositions fortes", promet son entourage.

Le Palais des sports de Gerland, où se tient ce samedi à partir de 16h le meeting d'Emmanuel Macron à Lyon, pourrait s'avérer bien trop petit, malgré ses… 8.000 places. Face à l'afflux attendu ce samedi - 17.000 personnes sont espérées -, les organisateurs ont prévu un écran géant à l'extérieur de la salle pour contenter ceux qui ne pourraient pas entrer. Ce meeting du candidat d'En Marche est présenté par son équipe comme un "moment clef de la campagne", son entourage promettant des propositions fortes.

"C'est un meeting essentiel, confirme Bruno Bonnell, le responsable du mouvement En Marche pour le Rhône. C'est un tournant majeur de la campagne d'abord par la taille du meeting, et ensuite par les propos qu'il va tenir, ici, sur une terre qui le soutient profondément".

Bruno Bonnell en est sûr, ce meeting "va déclencher encore plus d'intérêt pour le programme En Marche et pour sa candidature". "Emmanuel Macron a vraiment déclenché une appétence pour son programme politique et ça, c'est le plus important".

"Je vais y aller pour voir"

Chaque meeting du jeune candidat fait en effet le plein et attire de plus en plus de curieux, comme Christian, qui va assister à son premier rendez-vous politique. "Je vais y aller pour voir, explique-t-il sur RMC. Depuis le temps que Macron nous dit qu'il va faire de la politique autrement, nous, on voudrait voir ce qu'il va proposer et ce qu'il va nous dire pour faire autre chose". Un engouement que constatent sur le terrain les "petites mains" d'En Marche. "Quand on distribue des affiches ou des tracts avec les propositions d'Emmanuel Macron, on voit l'engouement des gens pour lui, surtout de la part des jeunes".

"En ce moment, on rentre comme dans du beurre, ose même Renaud Georges, l'un des organisateurs du meeting. Les gens en ont tellement ras-le-bol que le discours de Macron attire de lui-même. En fait, on n'a pas tellement besoin de convaincre puisque la majorité des gens qu'on rencontre sont déjà convaincus".

Le phénomène de curiosité pourrait se traduire en véritable adhésion et en vote dans les urnes, à en croire la percée dans les sondages de l'ancien ministre de l'Économie, qui profite de l'affaire Penelope pour passer devant François Fillon dans les intentions de vote au premier tour de la présidentielle, en avril.

P. Gril avec Gwenaël Windrestin