RMC

Que reproche-t-on exactement à Gérald Darmanin, visé par une enquête pour viol?

Malgré une affaire toujours en cours, l'ancien ministre des Comptes publics a été nommé à l'Intérieur lundi ce qui cause l'ire d'associations féministes.

Les nominations de Gérald Darmanin à l'Intérieur et d'Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice ne sont pas passées inaperçues. L'un est visé par une plainte pour viol, l'autre connu pour ses prises de positions peu féministes. 

Les faits concernant Gérald Darmanin remontent à 2009, la première plainte pour viol a été déposée en 2017. Cette femme l'accuse d'avoir fait miroiter son appui auprès du ministère de la Justice, en échange de faveurs sexuelles. A l'époque, Gérald Darmanin a confirmé avoir eu une relation avec cette femme, mais une relation consentie.

D'abord classée sans suite en 2018, la procédure est relancée depuis mi-juin par la cour d'appel de Paris qui demande de nouvelles investigations. Des investigations potentielles qui sont entre les mains du magistrat.

Les avocates de la plaignantes craignent que son arrivée influe sur les suites de l'enquête

Mais aujourd'hui, les avocates de la plaignante craignent que l'arrivée de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur influe sur les suites de l'enquête. Pour elles cela va "peser sur l'ensemble de la procédure, quelle que soit l'indépendance dont les magistrats voudront bien faire preuve".

Du côté de l'Elysée on affirme que cette plainte n'est "pas un obstacle" à la nomination de Gérald Darmanin place Beauvau. Mardi, Gabriel Attal le porte-parole du gouvernement a défendu la présomption d'innocence pour son collègue.

Romain Cluzel (avec J.A.)