RMC

Reims: un mini-drone utilisé pour braquer une banque, 150.000 euros de butin

Un braquage pas comme les autres a eu lieu à Reims, en mai dernier. Grâce à un mini-drone, des malfrats ont pu récupérer près de 150.000 euros en liquide à l'arrière d'un distributeur de billets.

150.000 euros en liquide ont été dérobés, sans violence, sans armes, et en plein jour le 22 mai dernier à Reims. Une affaire révélée dimanche par le JDD. Le contenu d'un coffre-relais, où les billets de banque sont entreposés avant la recharge du distributeur automatique, s'est volatilisé. Les employés ne s'en sont rendu compte que le lendemain.

Stupéfaction des enquêteurs, qui ont fini par mettre au jour le mode opératoire des cambiroleurs: l'utilisation d'un drone pour commettre leur méfait, une première. Jamais, en France, on n'avait utilisé un mini-drône pour cambrioler une banque.

Quatre suspects interpellés

Quand la police arrive sur les lieux, aucune trace d'effraction. Seule une petite trappe d'aération est abîmée. Mais impossible, même pour un enfant, de passer par-là. Mais alors, comment les cambrioleurs sont-ils entrés? C'est grâce à la vidéo-surveillance que la police comprend: la grille est juste assez grande pour un mini-drone.

Piloté par les malfrats, l'appareil filme l'intérieur du local et leur permet de déclencher l'ouverture de la porte de l'intérieur, avec une perche. Une fois rentrés, ils n'ont plus qu'à ouvrir le coffre, grâce à un code secret connu uniquement des convoyeurs de fonds.

En moins de dix minutes, ils repartent avec leur drone et les cagettes de billets. Ce mode opératoire, c'est une première pour la police. Après plusieurs semaines d'enquête, quatre suspects ont été interpellés: l'un d'entre eux est un ex-employé de maintenance des distributeurs. Ils ont tous été placés en détention.

Lucille Pascanet (édité par J.A.)