RMC

Rémy Daillet mis en examen: que lui est-il reproché?

En mai dernier, des membres d'un groupuscule d'extrême-droite sont arrêtés, ils sont soupçonnés de préparer un attentat contre une loge maçonnique. Déjà un nom connu des enquêteurs émerge: Rémy Daillet.

Rémy Daillet est en garde à vue depuis mardi matin pour association de malfaiteurs terroristes. Sa secrétaire âgée de 67 ans a elle aussi été placée en garde à vue. Déjà en détention dans le cadre de l’affaire de l’enlèvement de la petite Mia, il a été extrait de sa cellule mardi matin pour être amené devant des policiers de la DGSI.

C’est l’enquête sur un groupuscule néonazi appelé "honneur et nation" qui a conduit les policiers sur la piste de Rémy Daillet. En mai dernier, des membres de ce groupuscule sont arrêtés, ils sont soupçonnés de préparer un attentat contre une loge maçonnique. Déjà un nom connu des enquêteurs émerge : Rémy Daillet.

Des actions qui viseraient des centres de vaccination et des antennes 5G

Dans les mois qui suivent, l’étau se resserre autour du complotiste, des proches à lui sont arrêtés. Puis mardi matin, des policiers de la DGSI viennent le chercher dans sa cellule pour l’entendre. Il est soupçonné d’être l’une des têtes pensantes de plusieurs projets d'attaques, explique une source proche de l’enquête.

Des actions qui viseraient des centres de vaccination et des antennes 5G notamment. L’avocat de Rémy Daillet assure lui que son client n’a rien à voir avec le groupuscule “Honneur et nation” ni avec les projets d’attentats.

>> A LIRE AUSSI - Affaire de la petite Mia: arrivé en France, que risque désormais Rémy Daillet?

Maxime Brandstaetter (avec Guillaume Dussourt)