RMC

Rodéos, mairie forcée, violences: que s’est-il vraiment passé lors d'un mariage à Bron?

Dénonçant des rodéos avant un mariage, la mairie de Bron dans le Rhône a décidé de célébrer l'union en restreignant le nombre de convives. La situation aurait dégénéré devant l'hôtel de ville. Mais la mariée assure qu'aucun rodéo n'a eu lieu le jour-même.

Un mariage a-t-il dégénéré en violences urbaines? Évoquant une série de rodéos et d'infractions routières samedi à Bron, dans la banlieue de Lyon avant la cérémonie, la municipalité a décidé de limiter l'accès à la mairie pour l'union sacrée, y invitant uniquement les mariés, leur famille et leurs témoins. Une décision qui a entraîné la colère des 80 invités. La police a dû intervenir et faire usage de gaz lacrymogènes.

"Le cortège est arrivé en faisant des rodéos, les voitures roulaient vite avec des gens debout aux fenêtres des véhicules. Cela a mis en danger les habitants et engendré des troubles à l’ordre public. Le cortège est également arrivé 30 minutes en retard. Nous avions prévenu que si certaines règles n’étaient pas respectées, il y aurait des sanctions. La première, ça a été de célébrer cette union en petit comité uniquement", témoigne ce mardi sur RMC, le maire LR de la ville, Jérémie Bréaud.

La mariée évoque des rodéos la veille et non le jour même

Et c'est ensuite que la situation aurait dégénéré, selon l'élu: "Il y a eu une tentative de pénétration dans la marie. Mon adjointe qui était chargée de célébrer le mariage a été intimidée et a porté plainte contre X en son nom". Le maire a également annoncé son intention de porter plainte au nom de la commune.

Mais la mariée évoque elle une toute autre histoire auprès de Lyon Mag et s'estime "humiliée". Si elle reconnaît son retard et des rodéos, elle évoque des débordements la veille au soir et non le samedi même sur le chemin de la mairie. Elle assure également que si des personnes ont bien tenté de pénétrer dans la mairie de Bron, c'est uniquement parce que l'enfant de 4 ans chargé de porter les alliances y était resté seul. "Ceux qui ont tenté de rentrer ont été gazés par les forces de l'ordre" précise-t-elle à Lyon Mag, entraînant notamment des malaises.

Le soir même sept véhicules ont été incendiés dans le quartier de résidence des mariés. Une enquête est en cours pour établir le lien avec les débordements du mariage.

Guillaume Dussourt