RMC

Simulation de meurtre: le Youtubeur "Papacito" entendu par la police

Le vidéaster d'extrême droite s'est défendu en invoquant la satire tout en reconnaissant que la vidéo était "extrêmement provocante".

Le Youtubeur d'extrême droite "Papacito" a été entendu en audition libre mercredi par la police dans l'enquête pour "provocation" au meurtre, ouverte après la diffusion d'une vidéo simulant l'exécution d'un électeur LFI.

Son audition par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) a duré environ une heure, selon la source proche de l'enquête, et s'est terminée en fin de journée sans poursuites à ce stade. Le 9 juin dernier, le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour "provocation publique non suivie d'effet à la commission d'atteintes à la vie ou à l'intégrité des personnes". 

>> A LIRE AUSSI - Polémique Mélenchon: qui est le Youtubeur "Papacito"?

Dans une vidéo publiée le 6 juin sur YouTube, et retirée depuis, le militant s'en était pris aux "6%" des "gens qui votent pour le parti de Jean-Luc Mélenchon", chef de file de la France insoumise (LFI) et candidat à l'élection présidentielle de 2022, "dans ce pays". Affublé d'un treillis militaire, le Youtubeur tirait avec des armes à feu sur un mannequin représentant un électeur LFI, ensuite lardé de coups de couteau.

Des extraits de cette vidéo avaient été abondamment relayés et dénoncés sur les réseaux sociaux par LFI. Jean-Luc Mélenchon avait dénoncé un "appel au meurtre" et déposé plainte.

"Papacito", de son vrai nom Ugo Gil Jimenez, s'est défendu auprès du magazine Valeurs actuelles en invoquant la satire tout en reconnaissant que la vidéo était "extrêmement provocante".

La rédaction de RMC avec AFP