RMC

Un détenu porte-plainte pour violences contre ses surveillants: "Est-ce qu’il va tenir le coup?"

Un prisonnier a porté plainte pour violences et refus de soin après avoir dit-il été passé à tabac par des surveillants du Centre Pénitentiaire d'Avignon-Le Pontet.

Il a dû appeler lui-même les secours depuis un téléphone portable dans sa cellule. Les faits remontent au 13 juillet et depuis, le prisonnier dit être la cible de menaces et de vexations au sein de la prison.

"Lors de la fouille on commence le passage à tabac"

Le détenu est incarcéré depuis début juin pour un délit routier. C'est sa compagne qui a décidé de s'adresser à un avocat pour protéger son époux. Sandra a porté plainte après une visite à son compagnon en prison. Il est blessé au visage. Très choqué, il lui explique avoir été passé à tabac par trois surveillants. "Tout commence au retour de permission. Il rentre et lors de la fouille on commence le passage à tabac. Il demande à aller à l’infirmerie, on lui refuse. Donc il demande à un autre détenu de l’aide à la fenêtre. Il lui envoie un téléphone et de là il contacte les pompiers".

Le détenu est finalement hospitalisé. Les médecins lui prescrivent 3 jours d'ITT. "Le pire c’est que rentré de l’hôpital il n’a eu aucun traitement. Moi j’ai peur, j’ai la boule au ventre. S’il reste là-bas et qu’il est tous les jours harcelé, est-ce qu’il va tenir le coup?", reprend Sandra.

"Le détenu a été frustré de ne pas pouvoir rentrer ses stupéfiants"

La direction du centre pénitentiaire dément. Il n'y a pas eu de coups, pas de refus de soin. Mais un détenu incontrôlable. Les explications d'Anthony Prevost, délégué UFAP Unsa Justice. "Le détenu a été frustré de ne pas pouvoir rentrer ses stupéfiants à l’intérieur de l’établissement. Du coup il s’est rebellé, et les surveillants ont utilisé la force stricte et nécessaire". Le détenu fait l'objet d'une enquête interne pour détention de cannabis et d'un téléphone. Le procureur d'Avignon devra déterminer s'il ouvre une enquête sur le volet des violences.

Marion Dubreuil (avec A.M.)