RMC

"Un drame comme ça ne devrait pas exister": une minute de silence en mémoire de Doriane tuée dimanche dans le Var

Un nouvel hommage pour la jeune femme tuée dimanche dernier d'une balle dans la tête. Le suspect avait entretenu une brève relation avec Doriane.

Des centaines de personnes se sont rassemblées mercredi soir à 18 heures sur la place du village du Plan de La Tour dans le Var pour observer une minute de silence en hommage à Doriane, la jeune femme de 32 ans tuée dimanche d’une balle dans la tête.

>> A LIRE AUSSI - "Elle ne méritait pas de partir": émotion vive après le meurtre de Doriane Ragon, en Alpes-Maritimes

L'homme suspecté de cet homicide, Marc Floris, avait eu une brève relation avec Doriane. Il a été retrouvé mort mardi, après 48 heures de cavale, sur la commune de Gréolières dans les Alpes-Maritimes. Le suicide paraît le plus probable aux enquêteurs.

Marche blanche dimanche

Dans la foule rassemblée mercredi soir, il y a avait Marco, un ancien collègue de Doriane devenu l’un de ses amis proches. Il est très ému par la disparation de la jeune femme.

“On s’est connu dans le cadre du travail, ça s’est toujours très bien passé et on est devenu amis. Et puis quand elle a eu besoin de moi, j’ai toujours été là. Elle comptait beaucoup. Elle était toujours très agréable, souriante. J’ai beaucoup connu sa fille Zoé. C’est très difficile à croire. Un drame comme ça ne devrait pas exister. J’y ai pas cru, je me suis dit, ce n’est pas possible, pourquoi? Pourquoi elle? Elle ne méritait pas ça, personne ne le mérite”, a-t-il confié.

Une marche blanche aura également lieu ce dimanche à midi. Le départ est prévu devant la résidence où vivait la jeune femme et où elle a été retrouvée morte.

Jean-Baptiste Bourgeon avec Guillaume Descours