RMC

Une "course sauvage" vire au drame en percutant le public: un mort et six blessés dans le Pas-de-Calais

Les pompiers ont pu intervenir

Les pompiers ont pu intervenir - AFP

Ces "runs sauvages" consistent à parcourir le plus rapidement possible la distance séparant deux ronds-points, a précisé le parquet dans un communiqué.

Un jeune homme de 19 ans est décédé après qu'une voiture a percuté le public, faisant cinq autres blessés, lors d'une course "sauvage" organisée dans la nuit de vendredi à samedi à Libercourt (Pas-de-Calais).

Ce jeune homme, qui avait été transporté au centre hospitalier de Lille avec un pronostic vital engagé, est décédé, a indiqué à l'AFP le procureur de la République à Béthune, Thierry Dran. L'accident avait fait six blessés, âgés de 18 à 39 ans, dont trois pour lesquels le pronostic vital était engagé. 

Lundi, le conducteur de la voiture qui a heurté la foule d'une centaine de spectateurs assistant à cette course illégale, a été mis en examen dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour "blessures involontaires aggravées par la violation manifestement délibérée d'une obligation de prudence". A la suite du décès de ce jeune homme, le parquet a pris un réquisitoire supplétif" aux fins de mise en examen pour "homicide involontaire aggravé". Le juge d'instruction a également été saisi de faits de rodéos motorisés en réunion. 

Le conducteur, un homme de 22 ans sans antécédent judiciaire, participait à "un run sauvage organisé via les réseaux sociaux (...) consistant, en agglomération, à parcourir au volant de voitures particulières le plus rapidement possible (vitesse estimée de 100 km/h) la distance séparant deux ronds-points", avait détaillé le parquet dans un communiqué. 

Estimant sa vitesse à 70 km/h lors de la collision, le jeune homme, qui a perdu le contrôle de son véhicule, a déclaré avoir "freiné brusquement afin d'éviter de percuter le véhicule se trouvant devant lui et participant également à la course". Il n'était ni sous l'emprise de drogues, ni alcoolisé. Une dizaine de voitures participaient à cette course illégale, indiquait encore le communiqué.

Le jeune homme a été placé sous contrôle judiciaire, contrairement aux réquisitions du parquet qui avait demandé son placement en détention.

La rédaction de RMC avec AFP