RMC

Agnès Buzyn peut-elle remporter Paris? "Elle est plus crédible mais on sent bien que c'est une rustine"

C'est finalement Agnès Buzyn qui prend la succession de Benjamin Griveaux pour les élections municipales à Paris. RMC est allée à la rencontre des Parisiens qui ne sont pas totalement convaincus par cette candidate de dernière minute.

Le scandale Griveaux aura été bénéfique pour Paris se permet à demi-mot Patrick. Cet électeur macroniste avait prévu de voter Benjamin Griveaux, à reculons. Il est content que ce soit Agnès Buzyn qui le remplace: "Je pense que c'est mieux que Griveaux, c'est sûr et certain. Elle connaît Paris, elle est proche des gens".

Dans le camp opposé, André, partisan de Cédric Villani, approuve tout de même la candidature de l'ancienne ministre: "Elle est plus crédible dans ses convictions et sa sincérité, mais ça ne changera rien sur mes convictions et dans sa sincérité. On sent bien que c'est une rustine".

C'est même plus qu'une rustine pour Christine, plutôt un parachutage de dernière minute pour cette électrice de la numéro 1 des sondages, la maire actuelle Anne Hidalgo: "C'est un peu de l'improvisation, elle n'a pas d'expérience, ça peut la desservir".

"Il n'est pas exclu qu'elle puisse faire mieux que Benjamin Griveaux"

L'ancienne ministre née à Paris est plus fédératrice, dit le politologue Stéphane Rozès, et donc capable de séduire d'autres électeurs, notamment à droite. Elle va forcément changer la donne selon lui: "Il n'est pas exclu qu'elle puisse faire mieux que Benjamin Griveaux et passer même devant Rachida Dati".

Autre option d'après cet enseignant à Science Po: Cédric Villani, derrière le trio de tête, pourrait récupérer les voix des électeurs LREM, déstabilisés par ce changement de dernière minute.

Nicolas Traino et Benjamin Pelsy