RMC

"Ce désordre, c’est la faute d’Emmanuel Macron": la gauche opposée à une alliance à l'Assemblée

Les insoumis et les écologistes doivent être reçus par Emmanuel Macron ce mercredi. S'ils écartent l'idée d'une alliance, chacun a des sujets à présenter au président, notamment sur la question sociale. Et ils attendent des réponses.

Le président de la République, Emmanuel Macron, continue de rencontrer les chefs de parti avec notamment ce mercredi La France insoumise. Adrien Quatennens et Mathilde Panot ont demandé de pouvoir rencontrer le président en duo, faute de quoi ils ne se rendront pas au rendez-vous.

Les insoumis comme les écolos ne comptent pas passer d'accord avec le parti présidentiel. Et Julien Bayou, le patron d'EELV, a d'abord des reproches à faire au président.

“Cette situation de blocage, ce possible chaos, ce désordre, cette crise du régime, c’est la faute d’Emmanuel Macron. Et c’est la faute de sa pratique jupitérienne”, affirme-t-il.

Le départ d'Elisabeth Borne réclamé

Le patron des Verts veut mettre en avant ses propositions sur l'environnement, et souhaite demander le départ de la Première ministre Élisabeth Borne. “On veut un plan massif de rénovation thermique, un plan massif de passage à l’agriculture biologique. Et ce n’est pas Élisabeth Borne qui le fera, ce n’est pas vrai. Donc changeons et par ailleurs, face à cette crise institutionnelle, crise de régime, changeons avec une 6e République, une proportionnelle, une constituante…”, détaille-t-il.

Côté insoumis, plusieurs cadres affirment que c'est à Emmanuel Macron de faire des propositions, pour prouver qu'il a entendu le message des urnes. Mathilde Panot, cheffe du groupe LFI à l'Assemblée, a plusieurs demandes à faire au président.

“Nous allons d’abord demander qu’il y ait des réponses face à cette urgence humanitaire sur la question de l’augmentation du SMIC à 1.500 euros net, sur la question du blocage des prix à la baisse pour que les gens puissent enfin respirer”, appuie-t-elle.

Elle souhaite également des réponses sur la crise à l'hôpital.

Romain Cluzel avec Guillaume Descours