RMC

Assemblée nationale: Emmanuel Macron cherche des alliés dans les autres partis

Le parti "Ensemble" d'Emmanuel Macron a échoué à obtenir la majorité absolue à l'Assemblée nationale lors des législatives. Une situation assez inédite qui pose problème pour le gouvernement pour faire passer ses lois. Le président et sa Première ministre n'ont pas d'autre choix que de négocier pour trouver des alliances.

Majorité présidentielle recherche députés pour gouverner. C'est l'une des urgences du moment pour Emmanuel Macron. Au total, il manque 44 députés au chef de l’Etat pour avoir la majorité absolue et être totalement tranquille au moment de faire voter ses textes.

"Ça ne sert à rien de faire la danse du ventre aux uns et aux autres", soupire un macroniste réélu, qui ne croit plus aux débauchages. Pourtant, la Première ministre Elisabeth Borne a bien passé plusieurs coups de fil lundi. A gauche, des profils de dissidents de la Nupes, comme David Habib, élu dans les Pyrénées-Atlantiques, intéressent le sommet de l'Etat.

La droite ne veut pas d'alliance

C'est plus compliqué à droite, où Les Républicains sont la ligne du "pas de pacte, pas d'alliance". "On ne va quand même pas se risquer à faire une alliance pour sauver le soldat Ryan" s'amuse un élu de droite.

Emmanuel Macron va recevoir successivement à partir de ce mardi matin les représentants des forces politiques présentes dans la nouvelle Assemblée. Un premier entretien prévu à 10h avec le président des Républicains Christian Jacob. Le conseil des ministres prévu ce mardi matin est annulé. Et la première réunion du Conseil national de la refondation prévue mercredi a été reportée à une date inconnue.

Paul Barcelonne avec Guillaume Descours