RMC

Comment Jean Castex veut mettre les départements à l'honneur

Jean Castex a expliqué mercredi lors de son discours de politique générale qu’il comptait s’appuyer sur les territoires pour mener à bien les réformes de son gouvernement.

Le Premier ministre a annoncé mercredi lors de son discours de politique générale un nouveau plan de décentralisation. Il veut afficher sa proximité avec les collectivités territoriales: régions, départements et communes.

Devant les députés Jean Castex a donc montré avec insistance cet axe d'action, avec un mot répété 25 fois en moins d'une heure de discours. "Nous devons réarmer nos territoires. Nous devons nous appuyer sur nos territoires."

Les territoires donc, pour appliquer les mesures le plus localement possible. Pour cela le premier ministre veut recruter les prochains fonctionnaires uniquement au niveau local.

"Toutes les créations d'emploi pour 2021 seront affectés dans les services départementaux de l'Etat et aucun dans les administrations centrales. C'est une révolution."

Un premier accroc dans la relation avec une baisse des impôts de production qui bénéficient aux régions

Jean Castex veut également développer la différenciation, c'est à dire donner plus d'autonomie aux régions, aux départements ou aux communes. Une annonce à risque pour le politologue Olivier Rouquan.

"L'idée de tourner la page de ces relations parfois mauvaises. On avait beaucoup loué du côté de l'exécutif le couple préfet-maire. Donc on voit bien qu'il y a une volonté de rattraper le temps perdu."

un premier accroc pourrait déjà entamer cette relation: le gouvernement veut réduire de 20 milliards d'euros d'ici 2022 les impôts de production qui bénéficient avant tout aux régions, qui s'inquiètent déjà de voir disparaître une de leurs sources de financement.

Romain Cluzel (avec J.A.)