RMC

Débat du PS: "Il faut faire table rase du passé" selon Martine, militante PS

Les 4 candidats au poste de Premier secrétaire du Parti socialiste (Olivier Faure, Stéphane Le Foll, Luc Carvounas et Emmanuel Maurel), débattent ce mercredi soir sur LCI pour présenter leurs idées pour redresser un PS en berne. Les militants espèrent "faire table rase du passé.

Ils sont quatre à bien vouloir prendre la tête du Parti socialiste. Olivier Faure, Stéphane Le Foll, Luc Carvounas et Emmanuel Maurel vont débattre ce mercredi soir à partir de 21h sur LCI (associée à RTL et Le Figaro) pour confronter leur programme et leurs idées pour redresser le parti, mal en point depuis la débâcle de la présidentielle. Parmi les sujets abordés lors de ce débat d'1h30: l'exercice du pouvoir, quel modèle de développement pour la France (écologie, environnement) et Europe et mondialisation.

"Ne pas rester sur les aigreurs"

De quoi aider les militants socialistes à choisir le Premier secrétaire du parti le 29 mars, après un premier vote le 15 mars sur les motions qui leur seront soumises. Des militants qui espèrent solder le passé une bonne fois pour toute et regarder vers l'avenir. C'est en tout cas ce à quoi doit servir ce débat, comme l'explique Martine, militante depuis 20 ans. "D'abord, il faut faire un bilan, mais ne pas rester sur les aigreurs, le renoncement, les 'on a perdu'. Il faut au contraire faire table rase du passé, nettoyer devant notre porte, et surtout ne rien laisser sous le tapis. Et puis dire ce que l'on fait demain".

"Un coup de projecteur"

Une écrasante majorité de militants ont déjà fait leur choix et ce débat ne les fera pas changer d'avis... Mais Benjamin estime en revanche que la confrontation des quatre candidats peut être bénéfique pour l'image d'un parti socialiste très abimé. "Ça pourra mettre le projecteur sur un parti qui se réorganise, à l'heure où tout le monde dit qu'il est mort, qu'il est fini. Ça prouve que non". Les militants qui ne se font pas beaucoup d'illusions. Il faudra à leur parti des années pour se relever... s'il se relève un jour.

P. G. avec Annabel Roger