RMC

Discret, empathique, peu écolo: à quoi ressemble le style Jean Castex?

Peu connu de la grande majorité des Français, Jean Castex va être rapidement mis en lumière au poste de Premier ministre. A quel style peut-on s'attendre?

Pas de répit pour le nouveau Premier ministre qui a de nombreux dossiers à gérer dès son arrivée au gouvernement. Après avoir poursuivi les négociations du "Ségur de la santé" avec les paramédicaux mardi soir, Jean Castex sera confronté pour la première fois aux parlementaires ce mercredi.

D'abord, face aux députés, à l'Assemblée Nationale, à 11 heures, lors des questions au gouvernement. Puis, même exercice l'après-midi au Sénat, à 15 heures. Il doit ensuite rencontrer les partenaires sociaux tout au long de la journée de demain dans un contexte toujours tendu.

Selon un sondage Elabe pour BMTV près d'un Français sur deux n'a pas d'avis sur la nomination de Jean Castex (47%), 29% pensent que c'est une bonne chose et 24% une mauvaise chose.

>>EN VIDEO - Jean Castex était l'invité exceptionnel de Jean-Jacques Bourdin sur RMC

Empathie, connaissance, pédagogie

Conseiller dans l'ombre de Nicolas Sarkozy, "Monsieur déconfinement" pendant la crise sanitaire, Jean Castex était encore quasi-inconnu des Français il y a quelques jours.

Aurélie Gros, la maire du Coudray-Montceaux dans l'Essonne, a été séduite par le style du nouveau Premier ministre, reçu samedi dernier.

"Un homme de proximité, un homme de terrain... Il est venu dans ma petite commune et c'est quelqu'un qui parle avec le coeur, on ressent une forme de sincérité. Il ne paraît pas être le technocrate sorti de l'ENA, il paraît plutôt être l'élu local qui s'intéresse à ses administrés."

Elu local, Jean Castex l'est depuis plus de 12 ans. Il est maire de Prades dans les Pyrénées-Orientales, où Yves Delcor est son 1er adjoint.

"Il a trois qualités. L'empathie vis-à-vis des gens, la connaissance car il a une mémoire remarquable et le sens de la pédagogie. Ce qui ne gâche rien par les temps qui courent car les gens ont besoin de ça pour comprendre ce qui se passe et dans quelle direction on va."

Peu écolo et cassant ?

Mais selon ses détracteurs, il serait trop peu écolo, parfois directif et cassant. Jean Castex ne fait pas toujours l'unanimité, comme pour François Picq qui est l'un de ses opposants historiques à Prades.

"C'est quelqu'un qui a beaucoup d'ambition. Pour lui-même et non pas pour la planète et il sera sans doute un bon serviteur M. Macron."

Alors l'un des défis de Jean Castex sera peut-être de se démarquer d'Emmanuel Macron, comme a su le faire un certain Edouard Philippe avant son départ de Matignon.

Paul Barcelonne (avec J.A.)