RMC

Européennes: les anciens fillonistes vont-ils voter LR ou LREM?

Les électeurs de François Fillon étaient plus de 7 millions en 2017 à la présidentielle. Vont-ils se reporter sur le parti présidentiel ou voter pour leur famille traditionnelle, Les Républicains?

Suspense total concernant le scrutin européen du 26 mai prochain. Le parti d'Emmmanuel Macron est au coude à coude (24%) avec le Rassemblement national (23%) selon les derniers sondages, loin devant Les Républicains (11%) et Europe Ecologie-Les Verts (10%). Et l'une des clés de ce scrutin ce sera le choix des électeurs de droite, et en particulier les anciens fillonistes.

Vont-ils voter le 26 mai et si oui voteront-ils pour la liste Renaissance ou Les Républicains ? La République en marche et les Républicains se les disputent depuis la présidentielle et ils vont peser lourd dans 10 jours.

"Quand Bellamy me parle j'entends la droite que j'aimais"

A Paris, nous avons rencontré d'anciens électeurs de Fillon pour qui le coeur balance. La liste de Nathalie Loiseau ou celle de Francois-Xavier Bellamy? Continuer à faire confiance à Emmanuel Macron ou rentrer dans le rang ? Leila, coach en développement personnel a fait son choix: hors de question de retourner chez les Républicains.

"La tromperie elle est impardonnable donc non. Il y a une vitrine, mais quand on creuse un peu, derrière il n'y a rien."

François-Xavier Bellamy va pourtant faire revenir au bercail des électeurs de droite qui se sont engagés derrière Macron. Après avoir été membre du parti LREM, Grégoire, conseiller d'orientation, est séduit par les idées du candidat Les Républicains.

"Quand Bellamy me parle j'entends la droite que j'aimais. Celle de Fillon sans toutes les affaires derrière. Ce qui a été très compliqué pour moi était de tendre l'oreille droite, j'avais l'impression de revoir mon ex".

"Des élus de droite "Macron compatibles" vont voter Bellamy"

Selon un sondage Ifop, parmi les électeurs de Francois Fillon qui iront voter le 26 mai, un quart se prononcera pour la liste Renaissance. Des voix indispensables à la République en marche si elle veut remporter le scrutin, comme l'explique Jerôme Fourquet directeur du département opinion de l'institut de sondage Ifop.

"Sa pole position dépend de sa capacité à mordre une partie de l'électorat de droite. C'est pour ça que Jean-Pierre Raffarin a fait le déplacement de Strasbourg pour soutenir cette liste et apporter la caution d'un des fondateurs de l'UMP, donc c'est une grande voix de la droite."

Certains élus de droite classés "Macron compatibles" ont de leur coté annoncé ces derniers jours qu'ils voteront pour la liste Les Républicains. Le maire de Nice Christian Estrosi en tête.

Pierrick Bonno (avec James Abbott)