RMC

"Je sens que la victoire est plus que jamais possible": à quelques jours de la primaire LR, Eric Ciotti, veut croire en sa chance

Le député des Alpes Maritimes faisait figure de challenger il y a encore quelques mois mais il semble avoir du succès ces dernières semaines avec ses propositions très radicales.

Semaine décisive chez les Républicains. Près de 140.000 adhérents vont élire le candidat de la droite pour la Présidentielle.

Si le scrutin s'annonce serré, un candidat pourrait créer la surprise, c'est Eric Ciotti. Vingt réunions publiques en une semaine. Éric Ciotti avale les kilomètres. Et déroule son programme très à droite. Dimanche midi, il était devant 500 militants réunis au Cannet dans les Alpes Maritimes, sa fédération. “Ceux qui n’aident pas la culture française, qui ne respectent pas le mode de vie français, personne ne les oblige à venir en France ou à y rester”, lance le candidat à l'investiture LR.

Le public est sous le charme.

“Au départ, j’avais choisi Xavier Bertrand, mais maintenant, je peux vous dire que Monsieur Ciotti est le seul qui aborde les problèmes de fond qu’on va devoir résoudre”, assure un militant Les Républicains.

Un manque d'envergure pour une présidentielle?

Trois heures plus tard, Eric Ciotti est dans le Gard pour une rencontre plus intimiste avec les adhérents. Il est applaudi. Le député est confiant.

“Je sens que la victoire est plus que jamais possible, qu’il y a une volonté des militants Républicains”, confie-t-il.

Mais a-t-il l’envergure pour une Présidentielle. Certains militants en doutent. “Je ne sais pas s’il est assez connu sur le territoire national. Je ne pense pas”, affirme Axelle, Militantes LR.

>> A LIRE AUSSI - Renaud Muselier annonce quitter Les Républicains: "Il n'y était déjà plus, c'est une clarification" réagit Eric Ciotti

Eric Ciotti a reçu ce week-end le soutien d’un des vice-présidents du parti, Guillaume Peltier. Le Premier tour de la primaire commence à partir de mercredi 8h et jusqu'à jeudi 14h. Cinq candidats sont en lice: Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Philippe Juvin et donc Eric Ciotti.

Pierrick Bonno avec Guillaume Descours