RMC

L'appel de Pierre Laurent à Jean-Luc Mélenchon: "prends position contre Marine Le Pen, le temps presse"

Jean-Luc Mélenchon n’a toujours pas transmis de consigne de vote à ses électeurs pour faire barrage à Marine Le Pen. Une attitude qui inquiète Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, invité de Bourdin Direct ce mercredi.

Alors que la gauche et la majorité des ténors de droite se sont prononcés en faveur d’un vote massif pour Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle dimanche 7 mai, Jean-Luc Mélenchon ne s’exprime toujours pas. Une attitude assumée par les membres de la France insoumise qui ne s’estiment pas "propriétaires des voix qui se sont portées sur la candidature de Jean-Luc Mélenchon", comme l’affirme Liem Hoang Ngoc. Pourtant à gauche, certains tirent la sonnette d’alarme. C’est le cas de Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste qui lance un appel dans Bourdin Direct, ce mercredi.

"Le temps presse"

"Je pense que le temps presse et qu’il faut que chacun se positionne vite sur le second tour. Je crois qu’il y a un danger d’élection de Marine Le Pen et qu’il ne faut pas le banaliser. J’ai compris qu’il avait choisi de consulter, dans un premier temps, les insoumis sur la plateforme, donc il ne s’exprimera pas avant la fin de la semaine. Je pense que c’est tard parce qu’il y a une discussion sérieuse dans ce pays, grave et chacun doit s’en mêler et prendre ses responsabilités. Nous avons fait avec Jean-Luc Mélenchon un score incroyable, près de 7 millions de personnes ont voté pour lui. Il est important qu’ils sachent ce que pense leur candidat".

"Le Pen veut tromper les électeur de Mélenchon"

Pour le secrétaire national du Parti communiste, le combat contre Emmanuel Macron reprendra dès qu’il sera élu. "Je pense qu’on voit bien les manœuvres de la part de Marine Le Pen pour tromper les électeurs de Jean-Luc Mélenchon. Elle souhaite leur faire croire que l’avenir sera meilleur avec elle alors que je pense qu’il serait gravissime pour nos libertés et pour les droits sociaux. Je pense également qu’Emmanuel Macron doit cesser de dire que tous ceux qui utiliseront son bulletin de vote sont d’accord avec son programme. J’utilise son bulletin de vote alors que je suis opposé à son programme et dès demain, je le combattrai aux législatives pour faire élire des gens de gauche".

Bourdin Direct avec A. B.