RMC

"La présidentielle en France, c'est la recherche du spectacle": l'Exécutif commence à s'inquiéter du "film d'horreur" Zemmour

INDISCRETION RMC - "Le Journal du Off",  tous les matins 5h36 sur RMC: infos, coulisses, indiscrétions avec le service politique, pour tout savoir, tout comprendre à quelques mois de la présidentielle.

"Le off du jour": il sort de la bouche d'un ministre français... un peu jaloux du climat politique chez nos voisins allemands.

Pas un mot de l'Islam dans la campagne pour les législatives, aucun dérapage dans les débats qui ont opposé les candidats. "La preuve qu'on peut faire campagne sans parler immigration et Islam", note ce ministre. On peut même faire reculer les extrêmes.. L'AFD, le parti d'extrême-droite, n'a fait que 10% dimanche à Berlin.

Et ce même ministre de se désoler de la tournure que prend ce début de campagne en France: "On a cette fascination un peu morbide pour le débat trash. La présidentielle, c'est la recherche du spectacle. Sinon on s'ennuie. On a tendance à regarder un film d'horreur après avoir regardé trois ou quatre épisodes des Teletubbies".

Alors comment contrer l'extrême-droite sans parler immigration et Islam... Et comment contrer Eric Zemmour? Le "film d'horreur" en question, c'est lui: "Il ne faut pas en faire trop mais ne pas rentrer dans une forme de négation. Allons au fond des arguments. En 2017, se souvient ce proche du Président, Macron a cassé le Pen sur son manque de crédibilité pendant le débat d'entre 2 tours."

Fébrilité dans le camp Jadot à quelques heures des résultats du second tour de la primaire chez les écolos...

Sandrine Rousseau ou Yannick Jadot? Aucune estimation disponible avant l'annonce des résultats ce mardi soir, mais "on n'est pas serein" dans le camp Jadot. L'un de ses conseillers nous a même prévenu de ne pas en vouloir au député européen s'il n'était pas bavard ce soir. C'est mauvais signe. 

Et La défaite est autant envisagée dans le camp Jadot... que la victoire dans le camp Rousseau. En privé, Sandrine Rousseau confiait il y a quelques jours qu'elle pensait gagner. "On voit bien que la dynamique est de mon côté. Yannick est en perte de vitesse depuis un moment." 

Le chiffre du jour concerne un tout nouveau mouvement: "les Jeunes avec Edouard Philippe"
Figurez-vous que l'ancien Premier Ministre a désormais son propre mouvement de jeunesse. Signe en général que quelque chose se trame. Mais pas de candidature à la présidentielle avant 2027, promet Edouard Philippe... Sauf que deux semaines après leur création "Les JAP", "les Jeunes avec Philippe", revendiquent déjà environ 500 militants, soit 25 à 30 nouveau jeunes par jour.

Un noyau composé en majorité de "Jeunes Les Républicains" mais également "La République en marche". Objectifs, selon l'un de ces jeunes: "Etre aux côtés d'Edouard Philippe pour peser dans le débat à l'approche de la Présidentielle". 

Et Ils ont même un site internet: jap2022.fr - pour le moment hors-ligne. Une affiche est même en cours de création. Edouard Philippe a, lui, prévu de lancer son propre parti le 9 octobre prochain.

Et puis un invité de marque à l'Assemblée ce midi: Line Renaud

La meneuse de revue est au Palais Bourbon pour donner une conférence de presse en soutien aux députés engagés sur le "droit à mourir dans la dignité, et notamment Olivier Falorni.

Le calendrier est bien choisi: l'idée est de mettre le sujet dans le débat à l'approche de la présidentielle.

Le service politique de RMC