RMC

Législatives: Blanquer "s'intéresse" à une candidature dans le Loiret

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer le 10 février 2022 à Brest

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer le 10 février 2022 à Brest - Fred TANNEAU © 2019 AFP

Le ministre de l'Education pourrait se présenter dans le Loiret quand le ministre de la Justice pourrait tenter sa chance dans le Nord.

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, en quête d'ancrage local, "s'intéresse" à une circonscription dans le Loiret en vue des élections législatives de juin, a indiqué vendredi son entourage, corroborant une information de France Inter.

"Nous confirmons que la 4e circonscription du Loiret a été proposée à Jean-Michel Blanquer. Il s'y intéresse et dialogue avec les différentes parties prenantes mais pour l'instant, une investiture n'est pas actée", a déclaré un proche du ministre.

Cette circonscription, où se trouve notamment Montargis, est actuellement occupée par Jean-Pierre Door (LR), élu depuis 2002 et qui ne se représente pas. Marine Le Pen est arrivée en tête sur ce territoire au premier (32%) comme au second tour (52%).

Jean-Michel Blanquer, qui avait renoncé à se présenter aux régionales en Ile-de-France, cherche depuis plusieurs mois un ancrage, après avoir prospecté notamment dans les Yvelines, les Hauts-de-Seine et le Val d'Oise.

Dupond-Moretti dans le Nord, Borne dans le Calvados

Selon France Inter, le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a également trouvé une piste d'atterrissage dans le Nord, dans la circonscription d'Hazebrouck gagnée en 2017 par Jennifer de Temmerman (ex-LREM). Interrogé par l'AFP, son entourage a seulement souligné qu'aucune investiture n'avait été pour l'heure donnée par la majorité. L'avocat figurait déjà sur la liste de la majorité présidentielle aux régionales dans les Hauts-de-France en 2021, qui n'avait recueilli que 9% des voix.

Plusieurs ministres jamais élus devraient tenter leur chance aux scrutins des 12 et 19 juin. Parmi eux, Elisabeth Borne (Travail), à qui le député LREM Alain Tourret a proposé de reprendre sa circonscription du Calvados.

Clément Beaune (Affaires européennes) décrochera sans guère de doute l'investiture dans la 7e circonscription de Paris, où le sortant LREM Pacôme Rupin doit passer la main. Agnès Pannier-Runacher (Industrie) écume depuis plusieurs mois les rues de Lens, prémices de sa campagne dans le Pas-de-Calais. Sophie Cluzel (Handicap) sera pour sa part candidate à Annecy et Emmanuelle Wargon (Logement) dans le Val-de-Marne.

Djebbari et Taquet en retrait de la politique

D'autres vont sans grand mystère concourir à leur réélection, comme Bruno Le Maire (Economie) dans l'Eure, Olivier Véran (Santé) en Isère, Marc Fesneau (Relations avec le Parlement) dans le Loir-et-Cher, ou encore Joël Giraud (Ruralité) pour un cinquième mandat dans les Hautes-Alpes.

Selon La Voix du Nord, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, élu de la 10e circonscription du Nord, n'écarterait pas de se présenter dans la 9e, qui comprend également un bout de son fief de Tourcoing.

Enfin, des ministres ne se présenteront pas (Marlène Schiappa, Julien Denormandie) ou arrêteront la politique, comme Cédric O, Jean-Baptiste Djebbari ou encore Adrien Taquet.

E.R. avec AFP