RMC

Meeting de Nathalie Arthaud: "ce qui me fait rester c'est la conviction qu'on peut changer la société"

-

- - AFP

Nathalie Arthaud, la candidate de Lutte Ouvrière, était en meeting à Argenteuil dans le Val d'Oise ce samedi soir. Elle a notamment dénoncé l'oubli médiatique des partis minoritaires.

Nathalie Arthaud participera bien à l'élection présidentielle. La candidate de Lutte Ouvrière a obtenu ses 500 parrainages. En meeting ce samedi soir à Argenteuil dans le Val-d'Oise, Nathalie Arthaud a déploré une double campagne pour l'élection présidentielle.

Pour elle, il y aurait d'un côté les "grands candidats", et de l'autre les plus petits poissons, "qui font partie du décor mais ne comptent pas réellement". "Il y a clairement deux campagnes. Ceux qui sont invités aux vrais débats qui peuvent s'expliquer en long en large et en travers et il y a les petits candidats. Je suis candidate à cette élection mais ma candidature n'est pas connue en tant que telle", a-t-elle déploré.

"Nous ne craignons pas d'être minoritaire"

Mais ses fidèles militants restent motivés. Gilles, militant depuis 30 ans de Lutte Ouvrière, n'a jamais pensé à quitter le navire: "Nous ne craignons pas d'être minoritaires. Ce qui me fait rester, c'est la conviction profonde qu'on peut réellement changer cette société".

Charles aussi est bien conscient du faible poids politique de son parti, mais pas question pour lui de "voter utile" pour faire gagner le PS: "Je préfère voter pour ce que je veux et ne pas l'avoir, que voter pour des ennemis et les avoir après".

Dans son programme, la candidate prévoit l'interdiction des licenciements et la répartition du travail, la hausse des salaires, des retraites et du Smic avec un salaire minimum porté à 1.800 euros par mois. En 2012, elle avait récolté 0,56% des voix.

P.B. avec Léa Zacharie