RMC

Mort de Steve: l'exécutif veut que toute la lumière soit faite

Le gouvernement veut garder la main sur le dossier sensible de la mort de Steve Maia Caniço et a réagi mardi après la découverte de son corps et la publication du rapport de l'IGPN.

Encore beaucoup de questions après la mort de Steve Maia Caniço. Un rapport de l'IGPN dont RMC a pu lire la synthèse a été dévoilé mardi par Edouard Philippe. Il n'établit pas de lien entre l'intervention de la police et la disparition de Steve. L'intervention des forces de l'ordre à Nantes "était justifiée et n'est pas apparue disproportionnée" assure le rapport.

Edouard Philippe a tout de même reconnu que "plus de cinq semaines après les faits, le déroulement de cette soirée, l'enchaînement des faits, restent confus".

Moins de 24h après la découverte du corps de Steve, le gouvernement a donc décidé de réagir mardi. L'exécutif veut montrer que tout est fait pour faire la lumière soit faite sur ce drame. 

Le gouvernement reprend la main sur un dossier qu'il sait explosif

Emmanuel Macron qui prend son téléphone pour appeler Christophe Castaner et Edouard Philippe depuis son lieu de vacances. Le Premier Ministre qui fait une déclaration improvisée dans la cour de Matignon avec son ministre de l'intérieur... Le gouvernement reprend la main sur un dossier qu'il sait explosif.

Pendant ce temps, les députés de la majorité, eux aussi en vacances, font bloc derrière le ministre de l'Intérieur. Sa responsabilité est-elle engagée?

"Il faut arrêter avec ça, c'est trop facile, s'emporte une député marcheuse. Ce n'est pas lui qui a donné les ordres, il n'était pas sur place. De toute façon, c'est le ministère des emmerdes"

Quant au timing de cette déclaration jugée trop tardive par certains, l'entourage de Christophe Castaner explique que le gouvernement attendait le rapport de l'IGPN. Cette prise de parole était prévue. Si le Premier ministre avait réagi avant on lui aurait reproché de parler sans savoir.

Pierrick Bonno (avec James Abbott)