RMC

Najat Vallaud-Belkacem en difficulté aux législatives: "elle fait partie de l’ancien monde"

A un mois du premier tour des législatives, les anciens ministres partent en campagne. Si Manuel Valls se trouve en grande difficulté, Najat Vallaud-Belkacem n’est pas non plus en sécurité à Villeurbanne où Macron a obtenu 79,5% des voix.

Briguer un nouveau mandat de député ou revenir dans sa circonscription, après avoir occupé un poste de ministre, risque d’être très compliqué. La proposition de ralliement de Manuel Valls au parti La République en marche n'a pas eu l'effet escompté et il ne serait pas le seul à être en difficulté. A Villeurbanne par exemple, près de Lyon, la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem se présente pour ces législatives sous l'étiquette PS. Elle devra s'opposer à des électeurs qui, pour beaucoup, ont voté Macron pour voir d'autres visages en politiques. 

Christelle par exemple, a voté pour Emmanuel Macron à l’élection présidentielle. Elle ne voit pas comment elle pourrait soutenir Najat Vallaud-Belkacem aux législatives: "Bien qu’elle soit jeune et qu’elle ait encore devant elle des années de politique à mener, je pense qu’elle fait partie de l’ancien monde. Elle a défendu la politique de Hollande jusqu’au bout et c’est terminé pour ces politiques-là".

Pour ne pas perdre cette circonscription détenue par le PS depuis quasiment 30 ans, la ministre de l'Education multiplie les déplacements. De quoi rassurer Frédéric, qui a toujours voté à gauche: "Elle a montré durant cinq ans qu’elle est capable de s’impliquer sur des dossiers importants, et de maintenir une certaine cohérence avec elle-même. Pour Villeurbanne, il me semble que c’est une très bonne chose".

Mettre au second plan son bilan au sein du gouvernement pour parler de politique locale, c'est ce que conseille Renaud Payre, le directeur de Sciences Po Lyon. "L’enjeu pour ces anciens ministres est de faire une campagne locale. Il faut faire valoir ces dynamiques dans la circonscription à l’Assemblée nationale, mais se sera très compliqué".

Face à elle, Najat Vallaud-Belkacem retrouvera notamment le référent d'En Marche! pour le Rhône et une jeune candidate de 32 ans pour les Républicains.

Gwenaël Windrestin avec A. B.