RMC

Nous ne sommes plus en démocratie: Michel Onfray voit un goulet d’étranglement entre De Gaulle et Hitler

Le philosophe Michel Onfray était face à Apolline de Malherbe ce vendredi sur RMC et BFMTV. Il a affirmé qu'il ne voterait pas pour la prochaine présidentielle et assure que ce sera soit Emmanuel Macron, soit Valérie Pécresse qui l'emportera.

Qui sera le prochain ou la prochaine présidente de la République? Alors qu’il ne reste plus que 65 jours avant le premier tour, rien ne semble décidé. Le président sortant, Emmanuel Macron, ne s’est toujours pas officiellement représenté, même si cela ne fait que très peu de doute. Valérie Pécresse semble pouvoir accéder au second tour, et un peu en retrait Eric Zemmour et Marine Le Pen se disputent l’électorat de l'extrême droite. 

Pour le philosophe Michel Onfray, il n’y a aucun doute sur l'issue de cette présidentielle. A tel point qu’il juge inutile de se rendre au scrutin.

“Je suis inscrit sur les listes électorales mais je n’irai pas voter parce que je peux déjà vous dire qui va l’emporter au second tour. Je vous paris que ce sera un candidat maastrichtien. C’est à dire un candidat qui défend ce que défend Mitterrand depuis 1983, Chirac, Sarkozy, Macron… Donc si ce n’est pas Macron, ça sera Valérie Pécresse. En tout cas, ce ne sera ni Eric Zemmour, ni Marine Le Pen. Donc c’est le même système qui va fonctionner. C’est pour cela que nous ne sommes plus en démocratie. On sait très bien quand il y a des élections en Corée, en Chine, ou en Russie, qui va être élu. En France, c’est pareil. Alors évidemment, des fois, on change un personnage, on fait semblant, on dit ce n’est pas la même chose Hollande et Sarkozy. Mais c’est très exactement la même chose, c’est le même monde”, explique-t-il ce vendredi matin face à Apolline de Malherbe sur RMC/BFMTV.

"Il va falloir choisir entre le Général de Gaulle et Adolf Hitler"

Michel Onfray estime que comme les élections sont “jouées d’avance”, il n’a aucun intérêt à aller voter. 

“Ce n’est pas moi qui vais changer les choses tout seul. In fine, vous avez un espèce de goulet d’étranglement et il va falloir choisir entre le Général de Gaulle et Adolf Hitler, c’est comme ça que les choses nous sont présentées”, appuie-t-il.

>> A LIRE AUSSI - Pour Michel Onfray, "les chefs d'Etat devraient vivre 6 mois au SMIC pour comprendre les Français"

Guillaume Descours