RMC

"On a beaucoup de points communs": aux universités d'été, EELV et LFI main dans la main?

La France insoumise et Europe écologie-Les Verts organisaient au même moment et dans le même département leurs universités d'été. Avec un possible rapprochement en vue des échéances politiques futures? Certains militants n'y semblent pas opposés.

Dernier jour des universités d’été des insoumis ce dimanche à Toulouse. L'occasion de réfléchir à la rentrée politique. Principal enjeu pour La France insoumise, faire oublier son mauvais score aux européennes et reprendre sa place de leader de l’opposition à Emmanuel Macron.

Pour EELV, le clap de fin, c’était samedi, dans la même ville. Et pour la première fois depuis longtemps, les deux formations se sont parlées, se sont même affichées ensemble.

Une délégation d’insoumis est venue prendre un apéro à l’invitation des écolos, le patron des Verts a participé à un débat chez LFI. Le député insoumis François Ruffin a même plaidé pour la création d’un "front populaire écologiste » en vue des municipales".

"Il est vrai que lorsque l'on regarde nos amis de La France insoumise que nous avons beaucoup de points communs"

Dans les allées des "AMFiS" d’été chez les insoumis, on pouvait ainsi croiser des militants écolos, comme Philippe, qui appelle à un rapprochement à l’échelle locale.

"Aujourd'hui, l'urgence climatique ne nous permet pas de nous enfermer dans nos chapelles et nous interdit d'avoir des problèmes d'égos. La jeunesse, la génération climat nous dit que nous avons l'obligation de tout faire pour le climat. Et cette obligation nous oblige à parler avec toutes celles et tous ceux qui se revendiquent de la famille écologiste."

Leurs deux programmes pourraient-ils donc être compatibles sur certains points? Pour ce militant vert c'est une évidence.

"Il est vrai que lorsque l'on regarde nos amis de La France insoumise que nous avons beaucoup de points communs. On n'est pas sectaires chez les écologistes, on va discuter. L'urgence climatique nous impose à tous d'agir maintenant parce que dans dix ans c'est trop tard."
Juliette Droz (avec James Abbott)