RMC

Présidentielle: comment Brigitte Macron influe sur la campagne de son mari

En 2017, on ne parlait que du couple présidentiel, Emmanuel et Brigitte Macron. Cette année, avec une entrée en campagne très courte et des apparitions moins nombreuses, la Première dame semble en retrait. Pourtant, elle n'en reste pas moins une conseillère influente de son mari.

Brigitte Macron est une première dame aussi discrète que populaire. Elle a été acclamée encore récemment par les militants d’En Marche lors du meeting de son époux à La Défense Arena. Cela fait presque cinq ans maintenant que Brigitte Macron est arrivée à l’Élysée. Et depuis 2017, cette enseignante devenue Première dame a reçu pas moins de 100.000 e-mails et courriers, s’est engagée en faveur de la lutte contre le harcèlement scolaire, a pris la succession de Bernadette Chirac à la tête de la Fondation Pièces Jaunes et a créé des écoles de la deuxième chance pour adultes en partenariat avec le groupe LVMH.

Un agenda ponctué de déplacements à l’étranger et de rendez-vous avec des architectes des bâtiments de France et avec le Mobilier national. Brigitte Macron a contribué à moderniser le palais de l'Élysée et sa déco. Des œuvres d’art contemporain ont pris place sur les murs, la moquette de la salle des fêtes est passée du rouge au gris, provoquant une petite révolution de palais, et le tapis de l’escalier Murat, une institution de la 5e République, a été totalement relooké par ses soins.

Prête pour un nouveau quinquennat

En cette année d’élection présidentielle, Brigitte Macron tient un rôle moins important dans la campagne, même si celui-ci est bien différent de celui de 2017. Il y a cinq ans, Brigitte Macron était ultra présente au QG du candidat et sur les déplacements. Aujourd’hui, elle est essentiellement en coulisses, au premier rang des meetings et aux côtés d’Emmanuel Macron pour certaines invitations médias.

Elle continue bien sûr à lui donner quelques conseils et à lui faire des retours. Mais comme le chef de l’Etat, Brigitte Macron a concentré ses activités ces dernières semaines à la crise ukrainienne. En collaboration avec la femme du président Zelenski, la Première dame a suivi le transfert en France d’enfants malades venus de ce pays en guerre, auxquels elle a rendu visite à l'institut Gustave-Roussy à Villejuif, ainsi qu'à Lille et à Clermont-Ferrand, le tout loin des caméras.

Brigitte Macron, qui était particulièrement stressée les heures qui ont précédé les résultats du premier tour, se dit aujourd'hui prête pour un second mandat de son mari. Cinq ans durant lesquels elle souhaiterait faire avancer la lutte contre le cyberharcèlement et la protection de l’enfance.

Jérémy Trottin