RMC

Primaire à droite: "Tous les Français ont pu voir que Fillon avait la stature d'un chef d'Etat"

L'ancien Premier ministre François Fillon a été jugé le plus convaincant des candidats à la primaire de la droite lors de leur dernier débat avant le premier tour, devançant de peu Alain Juppé et plus largement Nicolas Sarkozy, selon un sondage réalisé à chaud. De quoi réjouir ses sympathisants.

Le grand vainqueur du dernier débat de la primaire à droite, c'est lui. Selon une enquête Elabe pour BFMTV réalisée à chaud, François Fillon a été jugé "le plus convaincant" par les téléspectateurs (33%), et en particulier par les sympathisants de la droite et du centre. Alain Juppé arrive immédiatement derrière lui avec 32%. Nicolas Sarkozy est le troisième homme de la soirée, décroché par le duo avec seulement 18% de personnes convaincues. Dès lors, dans le camp filloniste, l'ambiance était à la fête après le débat.

L'ancien Premier ministre s'est rendu dans un bar très chic du VIIIème arrondissement de Paris et a été accueilli sous les "Fillon président, Fillon président" et les "On a gagné, on a gagné". Mais face au militants, l'ex-chef du gouvernement reste modeste. Une bière à la main, il ne cache pas sa fierté de bousculer les scénarios.

"On savait très bien que ça finirait par prendre"

"C'est quelque chose que j'avais toujours imaginé, assure-t-il. J'ai toujours imaginé que le programme que je présente, qui est le plus sérieux, le plus solide, le mieux travaillé, allait être à un moment reconnu par les Français". Un programme qui séduit en tout cas Gabriel, 27 ans. Ce fonctionnaire à Paris n’a jamais douté de son candidat. "Il a une vision sans commune mesure par rapport à ses autres concurrents, estime-t-il. Nous, on savait très bien que ça finirait par prendre".

Pour Fatima, ce sont vraiment les trois débats télévisés qui ont permis à François Fillon de se révéler: "C'est là où les Français se sont rendus compte de son programme, de son projet. C'est là où la dynamique a réellement démarré. Tous les Français ont pu réellement voir qu'il avait la stature d'un chef d'Etat". Et les militants fillonistes en sont persuader: leur candidat sera la surprise du premier tour de la primaire.

M.R avec Antoine Perrin