RMC

Réformes des retraites: temporiser jusqu’en janvier, une "piste sérieuse" de l’Elysée

Emmanuel Macron et François Bayrou, le 14 janvier 2020 à Pau

Emmanuel Macron et François Bayrou, le 14 janvier 2020 à Pau - AFP / Georges Gobet

Un dîner est organisé ce mercredi soir à l'Elysée pour tenter de trouver un terrain d'entente entre toutes les franges de la majorité sur la question sulfureuse de la réforme des retraites.

Quelle méthode pour faire passer la réforme des retraites ? Aller vite dès la discussion sur le budget de la sécurité sociale en octobre, ou se laisser plusieurs mois de discussions ? La question divise la majorité depuis plusieurs jours et sera au menu ce mercredi soir à l'occasion d’un dîner à l'Elysée. Autour d’Emanuel Macron, tous les poids lourds de la majorité seront présents: Elisabeth Borne, les ministres concernés, et les alliés comme François Bayrou (MoDem) ou encore Edouard Philippe (Horizons).

La décision finale sera rendue publique "d'ici la fin de la semaine", a promis lundi sur RMC la Première ministre Elisabeth Borne face à Apolline de Malherbe.

L’enjeu de ce dîner sera de parler enfin d’une seule voix et remettre la majorité d’équerre. Autour de la table, Édouard Philippe, dira que peu importe la méthode, il est temps de l’annoncer. François Bayrou, lui, restera sur sa ligne, et celle des députés MoDem qui font bloc: hors de question de soutenir une réforme si importante qui serait bâclée en quelques semaines par amendement.

Vers une temporisation jusqu'en janvier

Alors le président de la République pourrait proposer une 3e voie: temporiser jusqu’en janvier, et faire passer la réforme dans un budget rectificatif de la sécurité sociale. Montrer que les critiques ont été entendues, mais garder ouverte l’option du 49.3 en cas de blocage. Une "piste sérieuse", dit-on à l’Elysee.

"Acceptable", répond un élu du MoDem, mais sous réserve qu’on parle aussi de l’emploi des séniors. Voilà peut-être de quoi se réconcilier au dessert de dîner, en attendant un déplacement du chef de l’Etat qui sera scruté vendredi, à Pau… sur les terres de François Bayrou.

Autour de la table à l'Elysée ce soir : Bruno Le Maire (Economie), Olivier Dussopt (Travail), ou encore Franck Riester (Relations avec le Parlement), ainsi que les chefs de groupes parlementaires de la majorité, Aurore Bergé (Renaissance), Jean-Paul Mattei (MoDem) et Laurent Marcangeli (Horizons), mais aussi les chefs des partis alliés, Stéphane Séjourné (Renaissance), François Bayrou (MoDem) et Edouard Philippe (Horizons).

Sébastien Krebs (édité par J.A.)