RMC
Exclusivité

"Le blocage ne viendra pas de notre part": l'utilisation du 49-3 pas exclue par Elisabeth Borne

Elisabeth Borne prévient ce lundi sur RMC-BFMTV qu'en cas de "blocage" sur la réforme des retraites, le gouvernement pourrait utiliser le 49-3, mais que son gouvernement privilégie le dialogue et la concertation.

Elisabeth Borne a longuement évoqué le sujet très inflammable des retraites ce lundi matin sur RMC-BFMTV. Elle assure qu'une réforme du système actuel est "prioritaire", est que l'on connaîtra les contours exacts, dont l'âge de départ proposé par le gouvernement, "d'ici la fin de semaine".

La Première ministre Elisabeth Borne a rappelé ce lundi que l'utilisation controversée de l'article 49 alinéa 3 de la Constitution, qui permet au gouvernement de faire passer "en force" un texte au Parlement est prévue en cas de blocage. Elle assure ce lundi sur RMC-BFMTV ainsi que son gouvernement ne s'en privera pas si la situation du pays est bloquée.

"C'est un outil à la disposition du gouvernement si on constate une situation de blocage"

"Ma méthode, c'est le dialogue, la recherche de compromis. Les Français ne comprendraient pas qu'on soit bloqués. C'est un des outils à la disposition du gouvernement si on constate une situation de blocage", rappelle-t-elle.

Elle assure qu'il y aura des recherches de compromis avec syndicats et patronat: "La priorité, c'est le dialogue, la concertation la recherche de compromis. Le blocage ne viendra pas de ma part", poursuit-elle, glissant ensuite un petit lapsus: "Le dialogue ne viendra pas de notre côté", a-t-elle conclu avant de se reprendre immédiatement dans un sourire.

J.A.