RMC

Richard Ferrand mis en examen: "Il devrait démissionner", juge le député RN Louis Aliot

Ce jeudi matin, le député RN des Pyrénées-Atlantiques Louis Aliot réagissait à la mise en examen du président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand pour "prise illégale d'intérêts" dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne.

Le président LREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a été mis en examen dans la nuit de mercredi à jeudi à Lille pour "prise illégale d'intérêts" dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne. Dans un communiqué, le quatrième personnage de l'Etat a aussitôt annoncé être "déterminé à poursuivre (sa) mission" à la tête de l'Assemblée.

Pour Louis Aliot, député RN des Pyrénées-Atlantiques, cette position est difficilement tenable: "Il peut difficilement faire autrement. C'est une fonction d'état, une fonction très importante. Il est dans une affaire relève de ses activités privées avant d'être député. Si j'étais à sa place, je démissionnerais de cette fonction.(…) Il devrait quitter sa fonction de président de l'Assemblée nationale pour qu'il puisse se défendre sereinement face aux accusations".

"Il n'en a pas l'obligation"

Lui-même mis en examen dans le cadre de l'affaire des assistants parlementaires avec Marine Le Pen, il estime pourtant que sa situation est différente de celle du président du perchoir: 

"Il occupe une fonction suprême en haut de l'appareil d'état, il devrait démissionner mais il n'en a pas l'obligation. (...) Il a un pouvoir de discipline sur les autres députés. Donc pour assurer sa neutralité de jugement à l'avenir, il vaudrait mieux qu'il démissionne. C'est sa responsabilité et c'est ma conception des choses".
Paulina Benavente