RMC

Remboursements Thomas Cook: Jean-Baptiste Lemoyne, le ministre du Tourisme, réagit aux révélations de RMC

Deux ans après la faillite du célèbre voyagiste Thomas Cook, plus de 15.000 personnes attendent toujours leur argent. La semaine dernière, RMC diffusait le témoignage exclusif d'une ancienne salariée sur les mauvaises pratiques de l'Association Professionnelle de Solidarité du Voyage, l'organisme en charge des remboursements. Le ministre du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, réagit.

Combien de temps encore les anciens clients de Thomas Cook devront-t-ils patienter pour être remboursés de leur voyage annulé ? Lassés d'attendre, ils avaient contacté l'émission "RMC s'engage pour vous", qui a diffusé le témoignage exclusif d'une ancienne salariée de l’APST, l'Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme, le garant financier de Thomas Cook en France. 

A la suite de la faillite du plus vieux voyagiste du monde, ce fonds de garantie s'est retrouvé obligé de rembourser des sommes astronomiques. Selon le témoignage diffusé par RMC, l’APST décourage volontairement les clients de demander leurs remboursements, en leur faisant croire qu’ils auraient dû selon elle obligatoirement se manifester auprès d’un mandataire judiciaire. Ce n'est pourtant pas ce que prévoit le code du tourisme, qui dit au contraire que tout voyageur ayant la preuve de son voyage doit être remboursé par le garant. 

Ce mardi matin, l’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme tenait son Assemblée générale annuelle dans le quartier des Champs-Elysées, à Paris. Benoît Ballet et Marie Dupin étaient sur place, et le ministre délégué en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a accepté de leur accorder une interview. 

"Aujourd'hui, il y a encore 20 à 25% de dossiers qui ne sont pas complets. Cela a induit des délais. Mais aujourd'hui, on a 37% des clients qui ont été remboursés. Ça monte vite et fort. Je vous confirme que tous les clients avec leurs preuves de voyage seront remboursés. Notre objectif, c'est que 60% des clients aient été remboursés en janvier, et 100% des clients ayant transmis leur dossier complet seront remboursés au mois de mars". 

Un cabinet d'avocat saisi

Malgré les déclarations du ministre, "le fonds de garantie refuse toujours de rembourser de nombreux clients", a réagi auprès de RMC Xavier Béragne, l'administrateur de la page Facebook du "Collectif français faillite Thomas Cook". Selon lui, "l'APST refuse de prendre en compte leurs demandes de remboursement alors que leur dossier est complet, et qu'ils ont toutes les preuves de leur voyage, au motif qu'ils n'ont pas reçu de certificat de créance du Tribunal de Commerce de Nanterre". 

Ces clients s'estiment lésés et ont donc décidé de se regrouper dans un collectif de défense. Une première réunion a eu lieu ce mardi soir avec près d’une centaine de victimes, autour de trois avocats du cabinet Choisez et Associés. "Notre objectif est d'abord de représenter ces clients désabusés de Thomas Cook afin que leurs demandes de remboursement soient enfin prises en compte et qu'un accord amiable de règlement puisse être trouvé", a expliqué l'avocat Benjamin Cabagno à la sortie de la réunion. "Si on n'arrive pas à sortir par le haut, la loi nous invite à saisir la justice, si possible par référé, afin de solliciter en urgence la condamnation de l'APST au titre de leur obligation de garant, obligation qui je le rappelle est autonome et indépendante de tout processus de déclaration de créances".

Première étape donc, les négociations, avant une éventuelle procédure judiciaire. 

Marie Dupin