RMC

Avec ses annonces sur la biodiversité, Macron veut relancer LaREM dans la course aux européennes

Après les annonces de l'ONU concernant les menaces qui pèsent sur la biodiversité, Emmanuel Macron a annoncé trois grands axes pour protéger la planète. Une manière de se relancer dans la course aux européennes.

Lundi, en réaction au rapport choc de l'ONU sur le risque que nous faisons peser sur notre biodiversité (jusqu'à un million d'espèces animales et végétales sont menacées d'extinction), le chef de l'Etat s'est exprimé depuis la cour de l'Elysée.

Emmanuel Macron a listé trois grands chantiers pour tenter de protéger la biodiversité, en profitant aussi pour se lancer dans les Européennes qui ont lieu le 26 mai prochain.

Vers une réforme de la PAC ?

Premier chantier, la lutte contre le gaspillage alimentaire. Emmanuel Macron appelle notamment à changer de comportements dans les écoles et responsabiliser les restaurateurs et les distributeurs.

Second chantier, la préservation des sols et la réduction des phytosanitaires de 50% en France d'ici 2025. Un objectif qui figure déjà dans les plans engagés depuis 2007.

Enfin, Emmanuel Macron veut faire de la lutte contre la production des déchets son troisième et dernier chantier. Le but ? parvenir à 100% de plastique recyclé d'ici 2025. Pour atteindre ces objectifs, le président de la République veut réorienter les aides fiscales et budgétaires vers des modèles de transition. Et pourquoi pas proposer une réforme de la Politique agricole commune.

Coup politique 

Mais ces trois axes devraient aussi permettre au chef de l'Etat de se relancer. Car il y a encore quelques jours, les stratèges de La République en Marche confiaient chercher "un truc" pour retrouver la gagne de la présidentielle et surtout pour propulser Emmanuel Macron dans ces Européennes.

Cette déclaration de l’Élysée sur la biodiversité n’a absolument rien de spontanée. Elle a tout simplement été imaginée par le directeur de campagne qui veut faire de l’écologie l’un des deux axes prioritaires de cette bataille éclair. Le pari est pourtant risqué car si l’environnement est traditionnellement un thème porteur des Européennes, Emmanuel Macron est aussi le président qui a déçu Nicolas Hulot.

Fiers de leur coup, les ténors de la République en Marche espèrent désormais renverser la perception de leur campagne pour faire oublier les errements de Nathalie Loiseau et arriver en tête du scrutin le 26 mai prochain.

Pierrick Bonno et Jérémy Trottin (avec Guillaume Dussourt)