RMC

"Dès qu'on ouvre la porte, le danger peut rentrer": les voisins d'un élevage d'agneaux envahis depuis 5 ans par des nuées de mouches

RMC S'ENGAGE POUR VOUS - Depuis cinq ans, les habitants d'une petite commune du Tarn sont envahis par les mouches. Ils accusent l'élevage d'agneaux voisin d'en être à l'origine. Mais l'éleveur refuse toute analyse sur son exploitation et la mairie est pour l'instant injoignable.

Plusieurs habitants de Lavaur, une commune du Tarn près de Toulouse, vivent un enfer. Depuis 5 ans, ils sont envahis par des mouches et ne savent pas comment se débarrasser de ces centaines d'insectes qui leur rendent la vie impossible:

"C'est vraiment une invasion. C'est des nuages de mouches qui volent. La famille et les amis ne veulent plus venir à domicile. On ne sait plus quoi faire. Je suis né à la campagne, j'ai grandi à la campagne et je n'ai jamais vu des situations pareilles", témoigne Jonas. "On vit mouches, on se lève mouches, on se lave mouches, on se couche mouches, on dort mouches, et pourtant on est censé habiter à la campagne et la campagne c'est le paradis", déplore Sandrine. "J'ai mis des moustiquaires partout, à toutes les fenêtres, sinon c'est des nuées de mouches qui rentrent. On ne se sent plus en sécurité, dès qu'on ouvre la porte, le danger peut rentrer", assure de son côté Aurore.

Tous les regards sont tournés vers une exploitation agricole voisine. Un élevage de 500 agneaux destinés à l'abattoir, des bêtes qui restent la plupart du temps enfermées dans un hangar. Hangar à côté duquel est entreposé un gros tas de fumier à l'air libre. Jonas, Sandrine Aurore et les autres riverains suspectent donc cet éleveur d'être à l'origine de leurs malheurs. Lui assure qu'il respecte toute les normes sanitaires, et estime être accusé à tort.

"Je veux bien qu'ils aient des mouches chez eux, je ne conteste pas. Mais qu'elles viennent de chez moi, c'est un autre sujet. Je veux qu'on m'apporte la preuve que ce sont bien les miennes. Je ne dit pas qu'elles viennent pas de chez moi mais qu'on me présente la preuve", assure l'éleveur concerné. "J'ai interdit tout le monde de faire des analyses sur mon exploitation", ajoute-t-il cependant.

La municipalité chargée d'assurer la tranquillité publique

Cet homme travaille pour une coopérative. Arterris, c'est son nom. Cette coopérative se présente comme l'un des principaux groupes agroalimentaires du Sud de la France. Mais aucun responsable d'Arterris n'a accepté de répondre aux questions de RMC de vive voix.

Légalement c'est la municipalité qui est tenue d'assurer la tranquillité publique sur la commune. Et là, clairement, ce n'est pas le cas, pas quand les mouches envahissent les domiciles des particuliers. Contacté, M. Carayon, le maire de Lavaur a bien donné rendez-vous avant d'annuler et de ne plus donner de nouvelles.

Alors quelles options restent entre les mains des riverains? "La première démarche c'est de déposer plainte auprès du procureur de la République. Il y a également la possibilité de faire une procédure judicaire devant le tribunal et la troisième possibilité c'est de saisir le tribunal administratif. Ce sont des actions assez simples, si on les fait, il y a de fortes chances que ce soit réglé rapidement", explique David Druon, juriste.

>>> CONTACTEZ-NOUS : rmcpourvous@rmc.fr

Benoît Ballet (avec Guillaume Dussourt)