RMC

"Je suis là pour remettre le débat dans le bon sens": dans l'Yonne, l'arrêté "pro-pesticides" d'un maire divise

Dans un petit village de l'Yonne, le maire a choisi de prendre le contre-pied des autres communes et de prendre un arrêté pro-pesticides.

Un arrêté municipal à contre-courant de la tendance. Dans une petite commune de l'Yonne, un maire a pris un arrêté pro-pesticides: "J’autorise l’utilisation des produits phytosanitaires sur l’ensemble du territoire de la commune de Fouronnes", explique à RMC Luc Jacquet, le maire de cette petite commune de 165 habitants seulement.

Et dans son arrêté, l'élu va même plus loin: "Je vais interdire tous les produits plus dangereux que les pesticides. Une fois que ce sera fait, on va retourner au 18e siècle. Il n’y aura plus de voitures, plus de cigarettes et de viandes grillées, on va être malheureux", ironise-t-il. Le maire est aussi agriculteur et il est excédé de ne pas être entendu.

"Les agriculteurs ne parlent pas assez et ne nous expliquent pas assez"

"C’est vraiment un coup de colère pour faire réagir parce qu’on entend qu’une seule voix, les anti-agriculteurs. Je suis là pour remettre le débat dans le bon sens en disant, ce n’est pas si mauvais que ça, il y a peut-être des défauts mais on peut améliorer les produits", explique Luc Jacquet.

Cet arrêté divise les habitants mais pour Christiane, il a au moins le mérite de lancer le débat: "Je suis traitée pour un cancer, je me pose quelques questions du fait que je marche souvent dans les bois dans les champs et qu’il y a parfois des odeurs qui nous incommodent. Je pense que les agriculteurs ne parlent pas assez et ne nous expliquent pas assez", assure-t-elle.

À côté de Christiane, le maire acquiesce, il est prêt à organiser une réunion, à condition que le débat soit constructif.

Caroline Philippe (avec Guillaume Dussourt)