RMC

"Objectif Terre": pourquoi la 5G risque de perturber les prévisions météo

Chaque matin, un sujet pertinent concernant l'environnement planétaire et les bonnes résolutions à prendre pour sa protection.

La 5G sera déployée en France l’an prochain. Et elle pourrait bien avoir des répercussions inattendues sur les prévisions météo... 

Elle pourrait tout simplement fausser les prévisions météo! Pour prévoir le temps, Météo France se sert en grande partie des observations satellites. Des satellites qui utilisent des radiofréquences bien précises: une ressource de plus en plus rare dont va aussi avoir besoin la 5G.

Le problème est que la 5G risque d'utiliser des fréquences très proches de celles de la météo, trop proches! Tout simplement parce que ce sont les seules qui restent... ce qui pourrait perturber les données reçues par les satellites. 

D’autant que les télécommunications débordent fréquemment de leur fréquence dès qu’il y a un peu trop de monde qui s’en sert en même temps.

C’est un peu comme lorsque vous écoutez la radio, et que d’un coup il y a des interférences parce qu’une autre station est sur une fréquence proche, forcément vous avez du mal à suivre. Là, c’est pareil, le satellite ne sera pas capable de faire la différence entre le rayonnement naturel de la terre et les émissions dues à la 5G. Et avec une seule mesure fausse, c’est toute la chaîne de prévision qui sera impactée.

Concrètement quelles seraient les conséquences ?

C'est notamment la fréquence qui sert à quantifier la vapeur d’eau qui risque d’être impactée...

Composante essentielle de notre atmosphère et une information clé pour les météorologues. Concrètement ça veut dire que les prévisions sur les ouragans par ex seront moins précises. Les alertes seront données plus tard, les gens auront moins de temps pour se mettre à l’abri...

Même la NASA s’inquiète et parle d’un retour en arrière de 40 ans sur les prévisions météo. Aujourd’hui, grâce à l’amélioration des observations satellites, les prévisions à 5 jours de Météo France sont aussi précises que celles pour le lendemain qu'on avait début des années 80, ces dernières années la diffusion des alertes météo a permis de réduire considérablement le nombres de morts pendant les événements météos extrêmes...

Et si on arrive moins bien à prévoir le temps au jour le jour, c’est aussi tout le suivi du changement climatique qui sera perturbé. Normalement ces fréquences archi-importantes sont protégées, mais une partie du spectre autour de celui de la bande de vapeur d’eau a été mis aux enchères aux Etats-Unis pour quelques 2 milliards d’euros...

Géraldine de Mori