RMC

Seulement un quart des emballages en plastique recyclés

Ce sont des chiffres inquiétants et une réalité peu connue du grand public. Selon une enquête du magazine 60 Millions de consommateurs, seuls 26% des emballages en plastique sont recyclés.

"En fait, en dehors des bouteilles et les flacons qui sont facilement recyclables, seulement 3% de nos emballages plastiques sont recyclés. 3%, autant dire rien du tout. Pourquoi? Parce que ces emballages sont souvent constitués de plusieurs matières, par exemple un film plastique et de l'aluminium, donc ça couterait trop cher et ce serait trop long de les trier. Par exemple les capsules de café, les paquets de chips, les gourdes de compotes si pratiques qu'on donne à nos enfants. Les pots de yaourts aussi qui sont souillés, sales et donc pas recyclés. En fait en France, seulement 6% des produits en plastique contiennent des plastiques issus du recyclage.

Il n'y a pas que les emballages qui ne sont pas recyclés...

Les emballages ce n'est qu'un tiers de la totalité du plastique consommé en France. Il existe de nombreux produits pour lesquels il n'y a pas de solution de recyclage, aucune. Des jouets, des meubles de jardin en PVC, des bottes de pluie, les gants jetables en plastique qu'on nous donne à la station essence... les couches évidemment, les lingettes...

Et puis ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver. On peut se laisser avoir par le logo Point vert (flèche dans un rond vert) qu'on trouve sur beaucoup d'emballages. Ça ne veut pas dire du tout qu'il est recyclage mais uniquement que le fabricant finance l’organisme national qui finance le recyclage, En revanche il y a un logo intéressant : le symbole Triman (bonhomme avec trois flèches) est le logo officiel qui garantit qu’un emballage est recyclable en partie ou en totalité.

Et que deviennent alors ces plastiques non recyclés?

On ne les voit plus puisque les décharges à ciel ouvert sont interdites depuis 15 ans, mais ils sont pourtant bien là. Dans nos sols, ou dans l'air qu'on respire... Ils sont soit enfouis dans la terre pour des centaines d'années avec tout ce que ça implique - puisque les métaux lourds qui sont présents dans ces plastiques peuvent ensuite polluer le sol. Soit ils sont brulés: alors là les métaux et les dioxines se retrouvent dans l'air qu'on respire. Soit on les envoie à l'étranger en Chine notamment, sauf que la Chine ne veut plus être la poubelle du monde et a interdit cette pratique depuis le 1er janvier. Rappelons que le gouvernement veut arriver à un taux de recyclage de 100% des plastiques en 2025. Il va falloir trouver rapidement une solution. En attendant le meilleur plastique recyclable, c'est celui qu'on n'achète pas."

Marie Dupin