RMC

Anticipation, préparation, quantité, astuces... Comment bien préparer les repas des fêtes de fin d'année ?

Le chef Benoît Gauthier était l'invité du Week-End des Experts sur RMC. Il a livré les astuces pour bien réussir ses repas de Noël et du Nouvel An.

Noël, le Nouve An… Les fêtes de fin d’année approchent à grand pat. Et les grands plats aussi. Alors, que l’on soit deux ou jusqu’à six - Covid oblige - il n’est jamais simple de préparer les mets que l’on va dresser sur la table. Choix, anticipation, préparation, il existe quelques astuces pour réussir votre ou vos soirées en famille quand on le peut.

"Simplifier le menu"

Benoît Gauthier, chef du restaurant le Grand PAN à Paris, nous livre ses conseils pour ne pas rater ce moment si attendu. À commencer par le menu.

"Il faut arriver à simplifier le menu de Noël, explique-t-il. Les gens veulent souvent trop le compliquer. Il faut faire un repas simple en évitant de faire trop de repas chauds. Parce que, qui dit plat chaud, dit être tout le temps derrière la cuisinière".

Pour ce chef, "il faut travailler en amont pour que le repas soit le plus vite servi. Pour ce qui est des courses, achetez les bonnes quantités, juste ce qu’il faut. Évitez les repas à rallonge comme on le faisait à l’époque et optez pour le "entrée-plat-dessert" qui va très bien".

"Le moment d’aller voir les commerçants, les artisans"

Désormais, comment bien choisir les denrées qui vont composer son repas ? Et, surtout, comment éviter le gâchis en prenant les bonnes quantités ? 

"Pour ce qui est des aliments, c’est le moment d’aller voir les commerçants, les artisans qui ont l’habitude en terme de quantité. Quand vous allez chercher la volaille, vous dîtes combien vous êtes et eux, c’est leur métier, ils vont bien vous aiguiller".

"Il vaut mieux préparer le dessert en premier"

Le but des repas de fin d’année est de tous se retrouver même si, cette année, il sera impossible de réunir tout le monde. Cependant, souvent, celui ou celle qui cuisine passe beaucoup trop de temps loin des convives. Comment faire pour éviter ça ?

"Il vaut mieux préparer le dessert en premier, indique le chef Gauthier. Comme ça, c’est fait, vous pouvez le mettre de côté au frigo. Après, moi, je prépare le plat en deuxième pour le laisser au chaud. Essayez de faire des purées, des choses comme ça qui peuvent tenir au bain mari. Votre volaille, laissez là au four à basse température pour qu’elle reste chaude sans qu’elle ne cuise. Mettez votre four à 80 ou 90 degrés par exemple".

Il ne reste plus qu’à cuisiner pour passer, malgré le contexte, le meilleur repas possible et des fêtes de fin d’année réussies.

Maxime Trouleau