RMC

Baisse des APL: "C’est une mesure catastrophique, brutale et unilatérale"

Alors qu’une baisse généralisée des aides aux logements a été annoncée, les critiques fusent à l’encontre du gouvernement, accusé de s’attaquer aux ménages les plus modestes. Florent Gueguen, directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité, est venu tirer la sonnette d’alarme dans Bourdin Direct, ce lundi.

Le gouvernement a annoncé une baisse de 5 euros par mois des aides personnalisées au logement (APL), une mesure qui sera appliquée dès le 1er octobre prochain. Les critiques sont déjà nombreuse à l’encontre du caractère unilatérale d’une mesure qui concernera 13 millions de français sans distinction. Florent Gueguen, directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité, s’est alarmé dans Bourdin Direct, ce lundi.

"Pour nous c’est une mesure catastrophique brutale et unilatérale. Elle a été décidée sans concertation avec les associations de lutte contre l’exclusion ou des organisations de jeunesse et étudiantes. C’est une mesure qui frappe tout le monde de manière aveugle puisque plutôt que d’essayer de réformer de manière un peu sélective ces aides, on enlève 5 euros à tout le monde. Je rappelle quand même qu’il y a 9 millions de personnes en France qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté, qui vivent avec moins de 1000 euros par mois, et qui seront toutes concernées par cette mesure".

"5 euros retirés par mois, c’est beaucoup"

Selon lui, cette baisse, qui peut paraître anecdotique, est en réalité très significative. "5 euros, ça parait peu, mais pour quelqu’un qui est au RSA, une personne seule, qui touche 500 euros par mois, 5 euros retirés, c’est beaucoup. Ça correspond à un ou deux repas à la cantine par exemple. Donc dire que cette mesure est indolore, comme le dit le gouvernement, c’est vraiment méconnaitre les conditions de vie réelles des personnes les plus pauvres dans le pays".

Bourdin Direct (avec T. Masson)