RMC

Bordeaux: "C'est à celui qui fera le plus de bruit", les nuisances des bars exaspèrent les riverains

Comment concilier vie nocturne et tranquilité pour les voisins? À Bordeaux (Gironde), certains riverains sont excédés par les nuisances produites aux abords des terrasses. La Ville a envoyé un courrier de rappel à l'ordre aux bars le 12 août 2022. Une lettre qui passe difficilement pour ces professionnels.

Après deux ans de restrictions sanitaires liées à la pandémie, la vie reprend son cours. Ce 18 août au soir, comme tous les jours, les jeunes profitent des terrasses à Bordeaux (Gironde). Les riverains, eux, sont excédés des nuisances que cela génère.

Marie et Valérie vivent dans un quartier animé. Selon elles, les nuits sont de plus en plus difficiles. "C'est à celui qui fera le plus de bruit", affirment-elles. À partir de 2h du matin, c'est "là où ça commence, les gens sortent, ils ne font plus attention à rien".

Alcoolisés, "ils crient, ils chantent, quand ils n'envoient pas valser toutes les poubelles sur leur chemin", déplorent-elles. Alors, forcément, "ça réveille".

Concilier vie économique et tranquillité

La mairie a conscience des troubles. D'après elle, 30 à 40% des actions de la police municipale concerne des nuisances sonores en lien avec des bars ou des restaurants.

Il y a "des nuisances sonores, des déchets" par terre, souligne Marc Etcheverry, conseiller municipal en charge de la gestion des terrasses. Ce sont des "phénomènes de décompression après la période covid qui sont légitimes", dit-il. Pour autant, pour la mairie, il faut concilier "la vie économique pour les commerçants, mais aussi de la tranquillité pour tout le monde".

Un nouveau règlement d'ici au printemps 2023

Le 12 août, la municipalité a adressé un courrier pour rappeler les commerçants à l'ordre. Sauf que cette lettre passe très mal chez certains.

"Comme si on était tous des tricheurs. Les manquements aux règles sont des cas individuels qui doivent être traités en l'état et non pas de manière uniforme", affirme Benjamin Cini, gérant de bar et membre du collectif Team Terrasse.

Des réunions entre mairie et professionnels du secteur vont avoir lieu dans les semaines à venir. D'ici au printemps 2023, le règlement encadrant les terrasses va être revu.

Marie Sanz (édité par Astrid Bergere)