RMC

"C'est plus simple de gérer un bébé à deux": le gouvernement pourrait allonger le congé paternité à 9 semaines

Vers un allongement du congé paternité de 11 jours à 9 semaines? C'est ce que préconise un rapport remis mardi au gouvernement.

Plus de temps, plus de disponibilité, pour construire une relation harmonieuse avec leur bébé mais aussi une meilleure répartition des tâches au sein du couple. C'est ce que préconise un rapport remis au gouvernement mardi et qui plaide pour faire des "1000 premiers jours de l'enfant " une "priorité de l'action publique", en allongeant notamment le congé paternité, de 11 jours actuellement à 9 semaines.

"Une femme qui a vécu la grossesse, l'accouchement et qui va se retrouver seule à se débrouiller chez elle, comment fait-elle pour ne pas déprimer ? C'est beaucoup plus simple de gérer les pleurs d'un bébé à deux, de lui montrer qu'on est là", explique Willy Belhassen, sage-femme, favorable à l'allongement du congé paternité.

"70% des pères éligibles prennent un congé paternité"

La présence d'un parent supplémentaire pour aider l'enfant à se développer le mieux possible: "L'avantage d'avoir deux parents c'est que l'un peu contrebalancer l'autre dans ses excès et ça leur permet d'équilibrer un peu les choses et de ne pas tomber dans l'excessif".

D'autant que les pères plébiscitent ce congé, si l'on en croit Antoine Math, spécialiste des questions de politique familiale: "Il y a une très forte demande attestée par les sondages. Une grande proportion des sondés demande un congé paternité plus long. Aujourd'hui c'est 70% des pères éligibles qui en prennent un". 

Le rapport recommande qu'une partie du congé soit prise après la naissance et l'autre à la fin du congé maternel. Et c'est l'idée qui a retenu l'attention du gouvernement.

Maxime Levy (avec Guillaume Dussourt)