RMC

"Ce sera un match de boxe": comment Macron prépare son interview dimanche face à Bourdin

Le chef de l'Etat répondra aux questions de Jean-Jacques Bourdin et d'Edwy Plenel dimanche 15 avril à 20h30 sur RMC et BFMTV. Ce jeudi, il sera sur TF1 dans le 13h de Jean-Pierre Pernaut. RMC vous raconte comment Emmanuel Macron prépare ces deux rendez-vous.

Frappes éventuelles en Syrie, réforme de la SNCF, évacuation de Notre-Dame-des-Landes, grogne des retraités, pouvoir d'achat, ruralité... C'est l'actualité qui a poussé le président de la République Emmanuel Macron à sortir de son silence médiatique, précise l'Elysée. Le chef de l'Etat répondra aux questions de Jean-Jacques Bourdin et d'Edwy Plenel, fondateur de Mediapart, dimanche 15 avril à 20h35 sur RMC et BFMTV.

"Comme un étudiant qui bachote"

Deux interviews à 3 jours d'intervalle pour toucher le plus de monde possible, et qui nécessite une certaine préparation. Un savant mystère est entretenu par l'Elysée autour de la préparation de ces deux interviews. Emmanuel Macron ne fait "rien de spécial" selon ses conseillers. 

Evidemment, le président de la République travaille mais de manière assez classique: "Il est comme un étudiant qui bachote, il s'enferme seul avec ses fiches et il révise", raconte un proche. Pas d'exercices de jeu de rôles, il déteste ça. 

Les intervieweurs scrutés

Et puis Emmanuel Macron consulte. Il a par exemple déjeuné avec François Bayrou et Marielle de Sarnez jeudi, pour avoir leurs remontées de terrain. Le chef de l'Etat et ses conseillers se sont aussi soigneusement renseignés sur les marottes de chacun des présentateurs. "On regarde ce qu'ils ont fait avant", reconnaît l'entourage du président. Ceux qui le connaissent bien s'attendaient à ce que l'entretien avec Jean-Pierre Pernaut soit plus délicat. "Ce n'est pas un intervieweur politique, il va devoir jouer un rôle qui peut être déstabilisant", analyse un cadre de la majorité qui ajoute: "Je suis sûr que le chef de l'Etat saura s'adapter au cas où".

Emmanuel Macron s'est renseigné sur les sujets phares de chacun des présentateurs, leurs marottes, "histoire d'avoir quelques repères" souffle son entourage. Ce dernier s'attend d'ailleurs à "un match de boxe": "l'hostilité d'Edwy Plenel nous est acquise, la vigueur de Jean-Jacques Bourdin est légendaire" considère ainsi un cadre de la majorité.

P. G. avec Elisa Bertholomey