RMC

Confinement pour 16 départements: "Les coiffeurs pourront rester ouverts" annonce Gabriel Attal

RMC
Le porte-parole du gouvernement a précisé certains détails des nouvelles mesures sanitaires.

Vous étiez perdus avec ce nouveau confinement? Ce n'est que le début... 

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé ce vendredi matin que les coiffeurs "pourraient rester ouverts" en respectant "un protocole sanitaire particulier".

Interrogé sur RTL sur le sort des petits commerces à quelques heures de ces nouvelles restrictions dans 16 départements, il a indiqué qu'un décret va préciser quels commerces pourront rester ouverts, avec des protocoles "améliorés". Les contrôles pour s'assurer que les entreprises qui peuvent recourir au télétravail le font bien, et les sanctions pour celles qui y contreviennent, vont par ailleurs être "augmentés".

Une déclaration qui surprend donc: jeudi soir, Jean Castex a annoncé un reconfinement pour 16 départements, avec de nouvelles restrictions. Un tiers des Français vont ainsi être reconfinés vendredi à minuit pour au moins un mois, avec des restrictions de déplacement et écoles ouvertes, une décision imposée face à la poussée de l'épidémie mais vilipendée par les oppositions et les commerçants.

>> A LIRE AUSSI - Autorisé ou interdit, ouvert ou fermé? Le point sur les nouvelles restrictions sanitaires et les reconfinements locaux

Au total, ce sont 16 départements qui vont connaître de nouvelles "mesures de freinage massif" mais moins strictes que le premier confinement national d'il y a tout juste un an: les huit départements d'Ile-de-France, les cinq départements des Hauts-de-France ainsi que la Seine-Maritime et l'Eure, et dans le sud les Alpes-Maritimes. Soit 21 millions d'habitants, dont les 12 millions de la région parisienne, de loin la plus densément peuplée et le poumon économique du pays.

Si le couvre-feu est repoussé d'une heure à 19h en métropole, ces habitants ne pourront sortir de chez eux que "dans un rayon limité à 10 kilomètres", avec une attestation, "sans aucune limitation de durée". Les déplacements interrégionaux seront "interdits, sauf motifs impérieux ou professionnels". Comme à l'automne, les écoles et collèges resteront ouverts normalement mais les lycées basculeront tous en "demi-jauge".

La rédaction de RMC