RMC

Corse: nouvelle manifestation violente, 14 manifestants et un policier blessés

La colère ne retombe pas en Corse. Deux semaines après la mort du militant indépendantiste Yvan Colonna, des milliers de personnes ont de nouveau défilé dimanche à Ajaccio. Un rassemblement qui a encore une fois tourné à l'affrontement entre manifestants et forces de l'ordre.

Une nouvelle manifestation pour Yvan Colonna a dégénéré ce dimanche vers 16h, à Ajaccio. 4.000 manifestants étaient présents selon la préfecture, 14.000 selon les organisateurs.

Selon la préfecture, il y a eu 15 blessés, 14 manifestants et un policier, dont trois blessés graves. Parmi eux, une femme de 54 ans touchée à une jambe.

Le cortège est d'abord remonté lentement le long de l’avenue principale vers le centre-ville. Sous les drapeaux corses et les portraits d’Yvan Colonna s’élève un seul et même slogan: "L'État français assassin”. Et une revendication, que justice soit faite, expliquent Thierry et Jean-Luc.

"Il n’est pas normal que dès le moment où nous avons un militant qui se retrouve condamné à perpétuité, qu’il se retrouve en fait condamné à mort. Donc on demande justice. Ni le gardien, ni le directeur de la prison n’a été sanctionné. Il faut la justice, c’est tout”, indiquent-ils.

Heurts avec des CRS

La manifestation atteint la préfecture quadrillée par les CRS et les gendarmes. La situation se tend et les premiers heurts éclatent. Fumigènes, cocktails molotov et bombes agricoles pleuvent sur les forces de l’ordre. L’air est saturé de gaz lacrymogène.

Deux drapeaux tricolores situés près du port sont détachés puis brûlés sous des insultes anti-français. Dans une ruelle, une conduite de gaz percée par les manifestants crache une flamme immense que tentent de maîtriser les pompiers. Le calme est revenu dès la tombée de la nuit.

Jean-Baptiste Bourgeon avec Guillaume Descours